Sign in
Download Opera News App

 

 

Commune de Bouaké: la mairie adopte la réorganisation du cadre organique des emplois

LA MESURE EXPLIQUÉE AUX SOUS-DIRECTEURS, CHEFS DE SERVICE ET CHEFS DE SECTEUR.

La restructuration du cadre organique des emplois à la Mairie de Bouaké, fait l'objet d'une vaste campagne d'explication et de sensibilisation de proximité.

A cet effet, ce mardi 20 Avril 2021, à la salle des mariages, la Municipalité avait en face d'elle les Sous-Directeurs, les Chefs de services et Chefs de secteurs.

Pour M Brindoumi, Directeur des Services Administratifs : << la restructuration sera faite, en alliant, la réalité financière de la Mairie et le social >>.

Poursuivant, il a expliqué les deux cas concernés. << Le départ volontaire au regard des mesures d'accompagnement. Le second, est le départ négocié qui consiste à faire des offres aux grands malades et les agents fictifs ou absents notoires >>. 

Le DSA a aussi apporté un éclairage sur la question de la pension : 

<< Pour bénéficier de la pension intégrale, il faut normalement une cotisation de 15 ans, en deçà, c'est une pension proportionnelle qui est versée à l'agent.

A cause de la crise de 2002, les agents n'ont pas cotisé à la CNPS, durant cinq années, toute chose qui les pénalise. Avec cette mesure, il y aura une normalisation de cette situation pour les agents candidats au départ volontaire ou négocié, de sorte qu'il puisse jouir d'une pension normale à la retraite >>.

Puis, le Maire DJIBO Nicolas a informé qu'une Cellule d'écoute sera mise sur pied, pour recueillir les avis et donner plus d'explications, à tout agent se trouvant dans le besoin.

Il a également rassuré le personnel sur l'application effective des mesures qui, selon lui, dépendra de la disponibilité des fonds, qu'il espère d'ailleurs incessamment. 

Pour finir, le Maire a marqué sa disponibilité pour l'ensemble des agents, quant à répondre à leurs préoccupations 24h/24.

Content created and supplied by: tycoon-junior (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires