Sign in
Download Opera News App

 

 

Voyageurs en période de fête dans les gares routières : ces jours où les clients cessent d'être rois

San Pedro, dimanche 18 juillet 2021, exactement 48 heures avant la fête de la Tabaski annoncée. L’ambiance à la gare de transport de voyageurs d’une compagnie de transport de la place est surchauffée. Depuis quatre heures du matin, des voyageurs font la queue devant les guichets.

Sur cette gare, nous découvrons des faits surprenants: beaucoup d’autobus de ladite compagnie sont en stationnement, mais il n’y a pas de départ parce qu’il n’y a pas de véhicules. Raison évoquée, la programmation n’a pas encore eu lieu !

Les clients se plaignent. Ils sont aussitôt rabroués par le chef de la programmation. Ceux en partance pour Gagnoa arrivent enfin devant les guichets. Il est 7 h 25 minutes.

« Veuillez patienter, le premier départ de Gagnoa est chargé. Nous allons voir s’il y aura un départ pour l’après midi »

Premier départ pour Gagnoa déjà chargé, pourtant aucun véhicule n’est affrété pour l’embarquement.

«Ils ont cette habitude surtout en période de fête » dit un habitué de cette compagnie.

Une bonne nouvelle jaillit cependant de ce tohu-bohu : les voyageurs en partance pour Soubré peuvent prendre les tickets et monter à bord d’un autobus.

Sitôt dit, sitôt fait. Nous voici dans un autobus de presque soixante-dix places qui démarre avec environ douze personnes. Comment comprendre cela ? On pouvait tout de même embarquer les passagers en partance pour Gagnoa ! Qu’à cela ne tienne, nous pourrons, une fois à Soubré, emprunter un autre véhicule en partance pour Gagnoa.

Telles sont les intrigues dans la plupart des gares routières en périodes de fêtes. Le client en ces lieux cesse d’être roi. A la merci de la faim, de la fatigue, des voleurs, du racket.

On a beau dire que le secteur du transport des voyageurs connait une insuffisance d’infrastructures. Mais il faut ajouter que l’existant n’est pas exploité convenablement. Pourquoi ne pas véritablement professionnaliser ce secteur en donnant aux personnes qui y travaillent la formation adéquate ?


Ouraga Dali Constant

Content created and supplied by: OuragaDConstant (via Opera News )

san pedro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires