Sign in
Download Opera News App

 

 

Alassane Ouattara demande plus de flexibilité budgétaire pour l'Afrique

Le chef de l'État ivoirien Alassane Ouattara a interpellé le FMI sur la nécessité d'une augmentation du plafond des déficits pour favoriser le financement des budgets.

C'est lors du sommet des chefs d'États subsahariens sur l'Association internationale de développement (IDA) de la Banque Mondiale que le président de la République Alassane Ouattara martelait que « j'ai parlé avec la directrice générale du FMI. Les plafonds de déficits sont irréalistes. Il faut augmenter ces plafonds, comme en Europe. Je suis contre la volonté de maintenir le déficit de 5% alors que l'Europe est à 8% et les États-Unis à 9%.

Le COVID 19 a eu un impact défavorable sur l'économie des africaines de sécurité. Tous ces facteurs mettent à mal l'exécution des dépenses publiques.

Il faut rappeler que ce sont plus de vingt chefs d'États Africains qui ont pris part à ce grand rendez-vous à Abidjan le 15 juillet dernier. Ce sont entre autres l’Angola, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la République démocratique du Congo, l’Éthiopie, le Ghana, la Guinée, le Sénégal, le Soudan, la Tanzanie, le Togo et l’Ouganda.

Content created and supplied by: RobertVall (via Opera News )

Alassane Ouattara Europe FMI

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires