Sign in
Download Opera News App

 

 

L'hévéa n'est presque plus acheté à Grand Lahou, affirme le Chef du village de tiéviessou

La Côte d' Ivoire est depuis toujours classée parmi les plus grands producteurs du latex dans le monde. 1er producteur africain depuis toujours, désormais, de septième, elle passe à la 4e place de producteur mondial en 2020 après une production de près d' un millions de tonne de caoutchouc naturel, soit 950 000 tonnes.

cela est équivaut à 21 % de plus qu' en 2019 (783 000 tonnes), soit 80% du latex du continent selon une déclaration d' Eugène Krémien, président de l' Association des professionnels du caoutchouc naturel (Apromac) à l' AFP. Cet hausse de la production des producteurs est enregistré malgré cette forte pression de diminution injustifiée du prix d' achat subit depuis cette dernière décennie.

En effet, variant entre 1100 frcs et 1200frcs en 2010 jusqu' au premier trimestre de 2011, ce prix connaît de cette date jusqu' à aujourd'hui une diminution vertigineuse de plus de 70%, changeant l' acharnement qu' avait les agriculteurs en désespoir voire en découragement.

Cependant, à y voire de près, nous pouvons croire que cela fut une cause pour les Planteurs d' augmenter leur production afin de pouvoir, bien que de façon légère avoir une somme aussi confortable et survenir au besoin de leur famille.

Acheté deux mois plus tôt à 295 fr le kilogramme, aujourd'hui,

nous constatons une augmentation au niveau de son prix d' achat qui a augmenté de plus de 43 FCFA comme pouvons nous le constater sur le site officiel de cette filiale.

Cependant, outre cette augmentation légère, plongeant notre regard dans les lieux de production du latex, à savoir dans dans les villages, nous constatons uniquement que des plaintes formulées par les Planteurs.

C' est parmi ces derniers que le chef du village de tieviessou, un petit village de grand Lahou s' est exprimé affirmant ceci: " Nous avons été déçu de la diminution du prix de l' hévéa en 2011. Mais, avec le temps nous nous sommes habitué et avons lutté pour ne pas que la souffrance se fasse connaître au travers de nos visage, afin de rendre nos enfants heureux. Et, aujourd'hui, malgré le faible prix d' achat de l' hévéa, on ne nous l' achète presque pas, et même, lorsqu' on le fait c' est à un prix en dessous de la norme ivoirienne et mondiale. "

Content created and supplied by: DjatchiDahiEmmanuel (via Opera News )

grand lahou tiéviessou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires