Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "Pandora Papers" : "des pratiques pas forcément illégales", selon des analystes

Depuis ce Dimanche 3 Octobre, le consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a dévoilé ses enquêtes sur les évasions fiscales de plusieurs dirigeants du monde entier. Mais après cette révélation, que risque ces personnalités citées dans cette affaire.

En effet, l'affaire ''Pandora papers'' a révélé certaines pratiques d'hommes d'affaires ou d'hommes politiques. Ces derniers contourneraient le fisc de leurs pays d'origine à travers la création ou la délocalisation de sociétés dans des pays étrangers, désignés comme ''paradis fiscaux''. Des destinations où les taux fiscaux sont moins coûteux. Mais, est-ce pour autant une pratique condamnable ?

Selon une analyste qui s'exprimait sur la chaîne d'information ''France 24", la création de sociétés offshore, hors de son pays, n'est pas forcément illégales. Il n'est pas interdit de passer par des société-écrans pour investir dans des biens à travers le monde. Certains hommes politiques préfèrent garder leurs images en dehors de certaines transactions mobilières ou immobilières. Ils passent alors par des structures afin de faire fructifier leurs avoirs.

Toutefois, Sophie Le Gall pense que cette pratique va peut-être seulement contre l'étique, la morale. Pour des dirigeants qui sont souvent à la tête d'États pauvres, ces derniers s'exposent à la baisse de leur popularité. Ils mettent également en difficulté leur pays par rapport à l'aide au développement apportée par les institutions internationales. Voir le dirigeant d'un pays pauvre avoir de multiples société offshore, à l'extérieur du pays, ne présenterait pas bien.

Comme on le voit, l'affaire ''Pandora Papers'' n'incrimine pas forcément les dirigeants cités. Elle vise seulement à amenuiser les risques de fuites fiscales de certaines sociétés vers des ''Paradis fiscaux''. Pour ceux qui veulent seulement investir leur argent dans des sociétés étrangères, il n'y a pas de mal à cela si le chiffre d'affaires n'est pas dissimulé.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

sophie le gall

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires