Sign in
Download Opera News App

 

 

La Côte d'Ivoire devient le 2ème exportateur de thon au monde après le Japon !

La pêche en Côte d’Ivoire constitue un secteur d'activité sensible de l'économie nationale ivoirienne. Elle représente 40 % du PIB après l'agriculture mais aussi un solde commercial excédentaire de 30 milliards de franc CFA résultant de la filière d’exportation de produit à forte valeur ajoutée et notamment des conserves. Pour le consommateur ivoirien et en particulier pour les ménages les plus modestes du pays, le poisson reste la première source de protéines animales en raison de son prix relativement abordable comparé à celui de la viande.


Le thon est le premier produit halieutique d’exportation de la Côte d’Ivoire. Et le pays en est le deuxième exportateur mondial après le Japon avec un trafic annuel à l’export de plus de 270 000 tonnes. Pour maintenir son statut de leader africain, le pays a investit dans la modernisation du port de pêche d'Abidjan. Les investissements ont notamment visé l'augmentation de la capacité d'accueil du trafic de pêche, l'amélioration des conditions de travail des opérateurs du secteur et la mise à disposition d'espaces industriels supplémentaires.


La Côte d'Ivoire 2ème exportateur de thon au monde mais combien d'Ivoiriens en consomment ?

Le poisson utilisé pour le “garba” n'a rien à voir avec celui utilisé dans la fabrication des conserves de thon vendues dans les rayons des supermarchés du pays et hors de la Côte d'Ivoire. Outre la présence de la stanice il y a un fort taux élevé de sel supérieur à 5% qui ne réponde pas aux normes. " Plus le poisson est salé plus il est contaminé "indiquent les experts de la production du thon. Ce sont ces rejets-là qui sont vendus sur le marché et qui servent aux vendeurs de “garba”.

Content created and supplied by: nouvellesdujour (via Opera News )

côte d'ivoire japon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires