Sign in
Download Opera News App

 

 

Economie : voici la solution à la fuite des produits agricoles vers les pays voisins

A Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de cacao et de noix de cajou. C'est une place que le pays garde jalousement depuis plusieurs années déjà. Mais ces dernières années, un nouveau phénomène a vu le jour. En effet, une bonne partie de la production est vendue illicitement vers les pays voisins notamment au Burkina Faso et au Ghana. Selon des chiffres dévoilés par le journal français Le Monde sur son site internet lemonde.fr, « entre 150 000 et 200 000 tonnes de noix de cajou ont été vendues illicitement » en 2020 vers les pays voisins, notamment le Ghana et le Burkina, « contre près de 100 000 tonnes » en 2019, selon les chiffres officiels.

Pour lutter contre ce fléau qui appauvrit le pays, en 2020, la Côte d’Ivoire a renforcé son arsenal juridique par une ordonnance gouvernementale qui abrogeait celle de 2018 jugée « inefficace » pour lutter contre la contrebande qui touche aussi le cacao, dont le pays est également le premier producteur mondial.

Mais toujours selon le journal français, sans mettre en doute l’efficacité des nouvelles mesures, de nombreux spécialistes estiment toutefois qu’un bon prix payé aux planteurs et une meilleure qualité du produit constituent la véritable parade contre la fuite de ce produit phare de l’agriculture ivoirienne.

Et cette façon de penser semble bien plausible car c'est la recherche du meilleur prix qui pousse les acteurs de ce commerce illicite à aller vendre ailleurs.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires