Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire, une promotion de la farine de maïs et de manioc s’impose !

Ces dernières années, ils poussent de plus en plus de boulangeries un peu partout dans la ville d’Abidjan. Ces petites et moyennes entreprises utilisent de grandes quantités de farine blé comme matière première. Cette céréale produite essentiellement par les agriculteurs occidentaux est très prisée dans le monde entier. La croissance démographique africaine ces dix dernières années a entraîné une hausse de l’importation du blé dans plusieurs pays africains y compris la Côte d’Ivoire. Avec l’urbanisation croissante et l’augmentation des revenus, les habitudes alimentaires changent et les africains délaissent le maïs et le manioc pour consommer de plus en plus de blé. Cette situation qui n’enrichit que les agriculteurs occidentaux n’a aucun impact financier réel sur les paysans africains. Une promotion des cultures locales (manioc et maïs) s’impose pour inverser la donne. La consommation du pain au quotidien doit aussi enrichir nos paysans à travers l’utilisation de la farine de maïs et de manioc dans la fabrication du pain, des gâteaux et même des croissants. Comme le blé, le maïs et le manioc ont d’énormes valeurs nutritionnelles. Vivement que chaque ivoirien contribue au développement du pays en consommant plus souvent des produits de chez nous qui sont d’ailleurs de très bonne qualité.  

Content created and supplied by: Rudyjulis (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires