Sign in
Download Opera News App

 

 

Filière cacao/Un sénateur PDCI dénonce le tort fait aux planteurs, voici ce qu’il reproche à l'Etat

(Jean Baptiste Pany, sénateur PDCI dénonce la souffrance des paysans qui ne profitent pas du fruit de leur travail/Photo Archives)

C’est un secret de polichinelle, le rôle prépondérant joué par les planteurs dans le développement de la Côte d’Ivoire, mais les conditions de vie de ces artisans du progrès et du développement n’ont pas connu d’amélioration.

 L’apport des paysans est d’autant plus significatif, que la vente de leurs productions notamment le cacao sur le marché international contribue énormément à renflouer les caisses de l’Etat.

Selon Jean-Baptiste Pany sénateur PDCI, les chiffres oscillent entre 500 et 800 milliards FCFA comme contribution du cacao au budget de l’Etat. C’est ce revenu colossal gagné par l’Etat ivoirien, du fait du travail des paysans et au « mépris » de ces derniers, qui suscite la « colère » du sénateur, élu du peuple pour défendre sa cause.

A entendre ce sénateur, le planteur ne profite pas du fruit de son travail. « On a laissé à côté les paysans. Le paysan est resté misérable, on lui donne quelques subventions pour le maintenir dans la filière parce qu’il ne s’est pas où aller », rapporte la plateforme d’informations ‘’ MEL ESSIS Média TV’’ proche du PDCI.

Pour Jean Baptiste Pany, tous les bénéfices des productions ne profitent qu’à l’Etat, au grand dam des paysans. « On produit pour nourrir L'Etat et appauvrir le planteur », a-t-il martelé. « Et pourtant, c’est lui qui plante le cacao », a déploré le sénateur.

Y.K

 

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

jean baptiste pany

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires