Sign in
Download Opera News App

 

 

Stephane Kipré : "un homme qui a faim ne peut pas apprécier la beauté de ses infrastructures"

Face à la cherté de la vie constatée en Côte depuis quelques semaines, l'opposition politique apporte ses voies et moyens de solution aux gouvernements. L'un des premiers à se prononcer sur cet épineux problème qui défraie la chronique actuellement, est le Président de l'UNG Stéphane Kipré.

Suite à une analyse approfondie de la flambée des prix des denrées de première nécessité sur le marché ivoirien, il a proposé de suspendre la TVA sur les produits de grande consommation tels que : le riz, le sucre, l’huile, la farine, etc. Ensuite la réduction du taux de douane à l'importation. Et enfin signer des partenariats avec des pays ayant de l'expertise dans l'agriculture et l'élevage. Ses mesures à coup sûr soulageront significativement le panier de la ménagère. Proposition tenue au cours d'un meeting que lui et son staff ont eu dans la région du V Baoulé (Duokro) du mercredi 14 au samedi 17 juillet.

Et comme palliatif, pour combler la perte générée par ses mesures dans les caisses de l'État, il propose de réduire le nombre de ministres et de retirer dans la gouvernance administrative du pays, le poste de Ministre Gouverneur car jugés trop budgétivores. Par ailleurs, il se réjouit du développement actuel du pays notamment avec les routes et les infrastructures mais selon lui : " un homme qui a faim ne peut pas apprécier la beauté de ses infrastructures". D'où la responsabilité de nos autorités est de remédier à ça. "Telle est ma contribution en ma qualité d’opposant et j’espère qu’elle sera entendue", conclut-il.

"L’Indice des prix alimentaires de la FAO a progressé pour le 12eme mois consécutif et s’établit à 127,1 points, avec un bond de 5,8 points, la plus forte hausse mensuelle depuis 2010", a déclaré le Ministre du commerce et de l'industrie sur la RTI le lundi 19 juillet. Donc cette situation n'est pas exclusive à notre pays. Elle est générale. Néanmoins, le Ministre Souleymane Diarrassouba rassure que les efforts du gouvernement en la matière sont fait pour protéger le pouvoirs d'achat des ivoiriens. Et ils ne s'arrêteront pas de si tôt.

Afric-connect

Content created and supplied by: Afric-connect (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires