Sign in
Download Opera News App

 

 

Les motos tricycles de Ferke veulent sortir de l'anarchie et la précarité

Apparues après la crise politico-militaire de septembre 2002 qui s'est muée en rébellion, les motos taxis et tricycles sont aujourd'hui l'un des moyens de transport qui sont les plus utilisés dans le nord de la côte d'ivoire. A ferkessedougou , ces motos tricycles qui sont estimées à environ 250 , se frayent un chemin dans le monde du transport de la ville. Mais malheureusement les conducteurs de ces engins exercent leur métier dans une précarité insupportable et un véritable désordre .Défaut d'assurance , pas de permis de conduire , aucun syndicat, vétusté des motos , surcharge etc sont ainsi les maux qui minent ce secteur d'activité. Rencontrés ce mardi 16 mars 2021 à leur gare près du grand marché de Ferke, des conducteurs de mototricycles ont bien voulu nous décrire leur situation. Silue Drissa , le chef de gare s'exprime : ".... vraiment nous reconnaissons que nous travaillons dans le désordre , mais on va faire comment ?.. c'est pour ça que nous voulons que des personnes de bonnes volontés nous aident à nous organiser...". Silue Drissa poursuit "...ce sont des centaines de jeunes gens et même de pères de familles qui gagnent leur pain quotidien ici . Si on ne nous aide pas , le chômage ici à Ferke ne pourra pas être réduit..". Cette anarchie des motos tricycles est souvent à l'origine de plusieurs accidents, parfois mortels.

Les autorités gagneraient donc à organiser ce secteur d'activité pour mieux maîtriser les jeunes désœuvrés de la "cité du poufire" ferkessedougou.

Content created and supplied by: Societenosat (via Opera News )

Ferke

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires