Sign in
Download Opera News App

 

 

Contribution: exclu des échanges monétaires dans l'UEMOA, et si le Mali créait sa cryptomonnaie ?

Bitcoin, Ethereum, Tether, Uniswap, BNB etc... si ces noms de cryptomonnaies ne vous disent absolument rien, c'est tout à fait normal. Sous nos tropiques, nul ne s'en sert pour ses achats au quotidien. Une cryptomonnaie pour faire simple, est une monnaie numérique ou virtuelle. C'est-à-dire qu'elle n'a aucun support physique ( pièces, billets...). Quel rapport avec le Mali ?

Depuis le 9 janvier 2022, le Mali subi les sanctions des chefs d'État de la CEDEAO et de l'UEMOA. L'un des effets de l'embargo de ces organisations sous-régionales, le pays ne peut plus effectuer de transactions financières avec les autres États membres. D'ailleurs, ses avoirs en banque centrale, BCEAO sont gelés. L'une des solutions qui s'offre donc aux maliens, créer leur propre monnaie, mieux mettre sur pied une cryptomonnaie. En effet, comme signifié plus haut, la cryptomonnaie se passe de tous supports physiques. De plus, elle se passe également de tous les organismes de régulation de la monnaie ( banques, institutions ou structures financières). Les échanges s'effectuent de particulier à particulier. Attention à ne pas confondre les transferts d'argent à la cryptomonnaie dont la technologie un peu complexe est basée sur ce que l'on appelle la blockchain.

Le Venezuela pays d'Amérique du sud, aussi sous embargo des États-Unis fut l'une des premières nations à avoir eu recours à la cryptomonnaie, le ''Petro'' pour sauver son économie. Un exemple pour le Mali surtout avec l'aide de la Russie.

Une contribution de Femmegouro.

Content created and supplied by: Femmegouro (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires