Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici la solution de Johnny Patcheko pour vaincre la cherté de la vie en Côte d'Ivoire

Le mardi 20 juillet dernier l'ex élément de la gendarmerie nationale de Côte d'Ivoire, reconverti en opérateur économique et influenceurs du Web, Johnny Patcheko s'est prononcé sur la question de la cherté de la vie en Côte d'Ivoire. En effet, depuis le début du mois de juillet, les prix des produits vendus sur le marché ont eu une hausse.

Face à cette situation qui requiert la synergie de toutes les forces vives de la nation, Johnny Patcheko a apporté ses voies et moyens de solution pour juguler de façon immédiate cette situation éprouvante pour les ménages. En effet, C'est dans un direct via sa page officielle qu'ils s'est entretenu sur la question durant 44min26s pour être plus précis. Selon lui, il faille que les ivoiriens changent leurs habitudes de faire le marché. Qu'ils se rendent dorénavant dans les super marchés et grandes surfaces de la place pour acheter leurs marchandises ( légumes, viandes, saz de riz, huile, farine, matériel de construction....).

Toujours dans son argumentation, il assure que là-bas au moins tous les prix des marchandises sont affichés par kilogramme, gramme, litre.... Car la psychose de la flambée des prix dans les ménages, favorise les commerçants véreux à augmenter exagérément le prix de leurs produits. Une sorte d'anarchie qui ne dit pas son nom a profité donc de cette occasion pour s'installer. Ses propositions de solutions ont été beaucoup appréciées.

Ce pendant, il faut rappeler que l'Etat ivoirien avait déjà anticipé cela. A cet effet, le Ministère en charge de la régulation et la bonne exécution des prix sur le marché, le Ministère du commerce et de l'industrie par le canal de son premier Responsable Souleymane Diarrassouba a déclaré dans un communiqué datant du 19 juillet qu'il y'a des informations erronées de hausse des prix de certains produits qui sont de nature à perturber le fonctionnement du marché et à entraîner par effet pervers des augmentations injustifiées.

Et il a ajouté aussi, pour remettre de l'ordre dans ce secteur d'activité, il va renforcer le dispositif de surveillance des prix sur le marché et rentrer en pourparlers avec le acteurs du commerce pour établir une charte qui les engage face à l'État de Côte d'Ivoire. Au moindre dérapage dans le respect scrupuleux de cette charte, les sanctions seront infligées.

Afric-connect

Content created and supplied by: AgbeMalet_J (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires