Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire 20 milliards F aux multinationales : Yves Koné parle sans convaincre les producteurs

 Si Yves Koné a reconnu l’appui du Conseil café-cacao aux multinationales à hauteur de 9F CFA/KG sur l’ensemble de la production, il ne reconnaît pas le montant de 20 milliards F d’appui mais de 10 milliards F. une intervention qui continue de susciter la colère des producteurs.

 

Il est monté au créneau. Le directeur général du Conseil café-cacao, Yves Koné, a tenu à s’expliquer le vendredi 30 avril 2021, au Plateau. « En effet, contrairement aux dires de certains organes de presse, Le Conseil du café-cacao a accordé, pour les deux campagnes cumulées, un montant de 10 575 000 000 F CFA aux exportateurs nationaux et internationaux en guise de soutien », s’est-il justifié. En clair, si le DG reconnaît que le Conseil café-cacao apporte un appui aux multinationales, il affirme que c’est plutôt 10,575 milliards F et non 20 milliards F qui sont octroyés aux exportateurs et multinationales.

En effet, dans une note à l’attention des exportateurs et transformateurs en provenance du Conseil café-cacao, l’organe de gestion de ladite filière relève que que l’impact du Différentiel de revenu décent (DRD) est de 5F CFA/KG pour la campagne principale et de 4F/KG pour la campagne intermédiaire, soit 9 F CFA pour l’ensemble de la campagne 2020-2021. Cette information est bel et bien confirmée par Yves Koné. Seulement le DG Yves Koné estimant que la production de la Côte d’Ivoire ne pouvant atteindre les 2 millions de tonnes comme les deux précédentes années, alors le soutien annoncé aux exportateurs et multinationales n’atteindra pas 20 milliards F comme relayée par la presse. Est-ce à dire que la production cacaoyère de 2021 va-t-elle baisser de façon drastique ? Ce qui surprend nombre d’experts de la filière en Côte d’Ivoire et même de producteurs.

En tout état de cause, selon un producteur, c’est le principe même d’apporter un soutien de plusieurs milliards F aux multinationales qui fâche alors que les producteurs ne parviennent pas à écouler leur cacao. « Pourquoi alors que depuis la survenance du Covid-19, les producteurs n’ont perçu aucune aide pécuniaire directe, on veut soutenir les multinationales à coup de milliards F ? », s’est-il interrogé, tout en dénonçant cette attitude du Conseil café-cacao.


Pis, informe des planteurs, des coopératives cumulent encore des impayés. C’est le cas de la société coopérative So-Caan d’Agboville qui a des impayés à hauteur de 137 millions F, mettant ainsi en mal le fonctionnement de cette coopérative primée pourtant en 2019. « Le Conseil café-cacao est-il là pour les producteurs ou pour les multinationales ? », s’est interrogé, en colère un autre producteur. Car, déplore-t-il, Yves Koné n’a même pas fait cas des impayés des coopératives et de la mévente d’importantes fèves aux mains de plusieurs producteurs.

Au total, le DG du Conseil café-cacao s’est expliqué fade au scandale d’appui de l’organe de gestion aux exportateurs sans convaincre les producteurs qui continuent de grogner.

AKE

 

 

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

yves koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires