Sign in
Download Opera News App

 

 

Financement du terrorisme : Abidjan contre attaque

Face aux risques de financement du terrorisme et du blanchiment d'argent via le secteur minier, les autorités ivoiriennes ont certes renforcé la surveillance de la frontière Nord du pays avec le recours à des hélicoptères d'attaque et l'installation des systèmes américains de détection.

Toutefois, elles se sont attachées les services de l'agence de coopération allemande GIZ. Celle ci a élaboré, selon le confrère Africa Intelligence du 29 septembre dernier, un guide en vue de réduire les financements du terrorisme via ledit secteur.

Le manque de données actualisées de production et de commercialisation de l'or, l'inexistence de partage d'informations être les autorités intervenant dans le secteur, des lors peu efficaces et leur mauvaise application. Tels sont les facteurs liés aux risques de financement du terrorisme selon l'étude de l'agence GIZ.

Avec les autorités ivoiriennes, la GIZ a procédé à la création d'un manuel de procédures visant à limiter au maximum les risques. Un recrutement de consultants est lancé pour la rédaction du texte.

Le confrère Africa Intelligence révèle que dans les années 2000, l'exploitation illégale d'or et de diamants a permis de financer des groupes armés engagés dans la crise militaro politique.

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires