Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire : voici les raisons des coupures d'électricité

Depuis ces dernières semaines, la Côte d'Ivoire fait face à sa pire crise énergétique après celle de 2009-2010. En effet, l'ensemble du pays ou presque, a enrégistré une coupure électricité d'au moins dix heures dans la nuit du jeudi à vendredi.


Mais quelles sont les raisons cette coupure d'électricité ?


Voici les vraies raisons de cette coupure:


Devenue l’un des principaux pays fournisseurs d’électricité en Afrique depuis plusieurs années, la Côte d’Ivoire connaît des difficultés à assurer ce rôle de locomotive énergétique régionale. En effet, malgré les 10 milliards de dollars investir dans le secteur de l'électricité, la côte d'ivoire qui amorce son deuxième << miracle ivoirien >>, à en croire les partisans d’Alassane Ouattara, doit faire face à des coupures intempestives d'électricité. Et selon les informations dont nous disposons, cette situation doit durer au moins pour les quatre prochains mois à venir, selon un plan de délestage, annoncé par la Confédération des entreprises de Côte d'Ivoire (CGECI) à laquelle appartient la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE). Par ailleurs, dans le peloton de tête des pays les plus dynamiques du continent, aux côtés du Rwanda et de l’Éthiopie, la Côte d’Ivoire redevenue << a locomotive de l’Afrique de l’Ouest >>, affiche depuis quelques années, un déficit dans la fourniture d’électricité notamment dans son approvisionnement de la capitale ivoirienne Abidjan et ses villes de l'intérieur, et cette situation est due à un déficit de Mégawatts (MW).


1. Un déficit de plus de 200 MW

Selon le patronat ivoirien, ce déficit énergétique est estimé à 200 MW. Ainsi, les difficultés d'approvisionnement en électricité du marché ivoirien vont durer d’Avril à août 2021. En outre, ce plan de délestage à grande échelle, mis en place par la Côte d'Ivoire, l’un des plus gros exportateurs d’électricité du continent, concerne quelques 145 grandes entreprises industrielles. Elles devront être alimentées de façon alternée pendant 12 heures sur une plage horaire de 48 heures, a indiqué la C.I.E . La raison principale de cette insuffisances de Mégawatts est la longue saison sèche qui a radicalement fait baisser le débit des barrages en Côte d'Ivoire. De plus, à cela, s’ajoute, le retard accusé par la livraison à la Centrale thermique d’Azito, de la “grosse machine” nécessaire à la production énergétique, du fait de la Covid-19. Une situation qui a pour conséquences, des coupures d’électricité, dans plusieurs villes du pays suivies de forte grogne des populations contre la CIE. Notamment dans la commune de Yopougon, où les populations avaient manifesté leur mécontentements sur les réseaux sociaux les 20 et 21 avril. Aussi, il y a des perturbations de fournitures en électricité.


2. Des perturbations dans la fourniture en électricité

Luc Ayé, directeur général d’Azito, a, au cours d’un échange avec la presse ivoirienne le jeudi 22 avril à Abidjan-Plateau, relevé une panne due à une défaillance au niveau d’un capteur de mesure d’un paramètre de sécurité très important d’une turbine à gaz. Ce dommage avait occasionné un déficit de 230 mégawatts sur le réseau, soit la moitié de la capacité usuelle de l’entreprise qui produit 25 à 30 % de l’énergie nationale avec une capacité installée de 460 MW. Cela crée forcément des perturbations.

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

alassane ouattara côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires