Sign in
Download Opera News App

 

 

Education nationale: Deux mois sans salaire, les enseignants contractuels crient famine

Les 10300 enseignants contractuels issus du programme social du gouvernement, traversent une crise pécuniaire. Cela dit, le virement via la Banque Populaire leur fait défaut depuis deux mois.


Cette fin d'année scolaire s'avère pénible pour les enseignants contractuels d'autant que bientôt cela leur fera deux mois(avril, mai) sans pécules et le pire aucune explication ni justication de la part de l'employeur. Ceux-ci pour se soulager, se nourrissent de faux espoirs et de spéculations à travers leurs plateformes où ils égrènent leurs préoccupations. Ainsi, avons-nous pu recueillir quelques témoignages venant de ceux-ci : pour monsieur D.T.J:" Nous n'avons plus rien à manger depuis quelques semaines, mon locataire me menace de me virer, j'ai ma petite famille à ma charge. On peut faire ça à l'homme ? ". Plus loin K.K.Y déplore une situation insoutenable :" La Banque populaire ne nous accorde aucun soutien, aucune aide pendant que nous sommes dans l'attente anxieuse des pécules. Et lorsque ces pécules sont virés, on nous défalque des prestations à tout bout de champs. On vivote grâce à l'aide de certains parents et amis. Ce n'est pas du tout facile". Par ailleurs M.G.T ne cache guère sa triste réalité :"Quand la nourriture, qui est une chose vitale ne vous est plus accessible parce que vous n'avez plus d'argent pour vous en procurer c'est dramatique. Quand vous tombez malade et que vous ne pouvez pas vous soignez, c'est lamentable. Quand le propriétaire de la maison vous menace de vous chasser pour loyers impayés, c'est larmoyant. Puis assis, les mains sur la tête, vous vous demandez si c'est ça la résilience tant prônée pour l'avancement de l'école". Pour conclure cette série d'intervention, Dame D.F lance son cri de cœur:"pitié Madame le ministre, on a faim, on ne peut plus s'occuper de notre petite famille. Vraiment aidez-nous, nous souffrons beaucoup ".

Eu égard à ces cris de cœur provenant des enseignants contractuels, il est souhaitable que le gouvernement diligente la régularité de leurs pécules puis de leur statut afin que ceux-ci puissent s'épanouir dans leur métier.

Content created and supplied by: LincolndeBaltazar (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires