Sign in
Download Opera News App

 

 

Fernand Dédeh au secours de Mariatou : "Ses détracteurs font comme les Américains en Afghanistan"

Le journaliste Fernand Dédeh a volé au secours de la ministre de l'Education nationale et de l'Alphabétisation, au centre de certaines critiques, depuis qu'elle a pris des réformes dites urgentes, à l'occasion de la rentrée scolaire de cette année.

"Comme l’action concertée d’un Cartel !", s'est exclamé Fernand Dédeh, journaliste proche de la ministre Mariatou Koné, depuis son passage au ministère de la Solidarité.

"Tirs groupés sur la ministre de l’Education nationale ! Ça sent la manipulation à mille lieues", dénonce encore le journaliste dans son épitre quotidienne sur son mur Facebook.

"C’est curieux, mais c’est ainsi : tout le monde est d’accord que l’Ecole ivoirienne a besoin d’une thérapie pour briller. La grande majorité des Ivoiriens et Ivoiriennes saluent les réformes et attendent leur mise en œuvre effective sur le terrain", a mentionné le journaliste.

Lors de la réunion de rentrée qui s'est tenue à Bouaké, la ministre de l'Education nationale avait annoncé la prise de trois "réformes urgentes". A savoir le retour de la dictée et des coefficients affectés aux matières et l'inspection des écoles privées.

Ces mesures qualifiées de "réformettes" par un journaliste sur le plateau de NCI, sont au centre de certaines critiques. "Une minorité tente par tous les moyens de discréditer le travail en cours. Elle veut entraîner la ministre de l’Education nationale sur le terrain sablonneux de la polémique vaine. Pour des objectifs connus. Distraire sa boussole. « Les innocents ont toujours les mains pleines », dit un aîné. Le cas pratique est ici", dénonce Fernand Dédeh.

Celui-ci fait une comparaison : "Les détracteurs de la ministre de l’Education nationale agissent comme les Américains en Afghanistan. Beaucoup de bruits. Beaucoup de moyens pour s’imposer à l’opinion. Mais vaincus sur la durée, par la détermination du peuple afghan ! La pièce de théâtre en cours finira par quitter la scène. L’Ecole est une affaire au delà des petites querelles militantes, de calculs et de positionnement !"

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

afghanistan fernand dédeh mariatou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires