Sign in
Download Opera News App

 

 

Education : Contribution à la valorisation des filières de formation professionnelle

La vignette ci-dessus est la photo illustrant la publication d'un professeur du secondaire général via le compte Facebook officiel du SYNECI (Syndicat national des enseignants du second degré de Côte d'ivoire).

Ce professionnel de l’enseignement entend apporter par ce post une contribution sur la question des effectifs jugés, à tort ou à raison, pléthoriques dans les classes des établissements scolaires. Il écrira à cet effet :

 « Pour désengorger l’enseignement général, chaque élève exclu pourrait choisir une filière professionnelle à l’inscription. »

Sans revenir sur les fautes qui parsèment cette proposition, il faut tout de suite dire que cet acteur de l’enseignement a une compréhension erronée de l’enseignement technique et professionnel. Et si cela traduit la conception générale des acteurs et des parents d’élèves, il y a péril en la demeure.

Parce que justement, les filières techniques et professionnelles ne sont pas « le dépotoir » de tous les recalés de l’enseignement général.  

Chaque ordre d’enseignement a son mérite. Mais, même si comparaison n’est pas raison, nous dirons qu’il est préférable dans une certaine mesure d’avoir un CAP  ou un BT (de toutes les formations professionnelles) que de « trainer » une maitrise de telle ou telle sciences sociales.

Le développement d’un pays repose sur sa capacité à former en nombre et en qualité des techniciens ou des agents de maitrise qui, parce que leur formation allie des modules d’harmonisation des connaissances, de capacités techniques et opérationnelles, sont déjà en mesure de travailler sur divers chantiers ou secteurs de développement des économies nationales.

Nous nous réjouissons déjà, sur cette même plateforme du SYNESCI, des réponses qui sont données suite à ce post et qui montrent l’incongruité de son contenu.

Qu’on ne s’y méprenne pas : les filières professionnelles sont en tout point de vue porteuses d’INSERTION PROFESSIONNELLE que les circuits d’enseignement général.


Constant OURAGA Dali

Content created and supplied by: OuragaDConstant (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires