Sign in
Download Opera News App

 

 

Recherche de solutions aux problèmes de l’Enseignement supérieur : Le Ministre aux cotés de la Fesci

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Professeur Adama DIAWARA a procédé ce vendredi 30 septembre 2022 à l’ouverture du séminaire de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) portant sur les recherches de solution aux problèmes du Sous- secteur Enseignement supérieur.

La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) a décidé d’apporter sa contribution à la recherche de solutions aux problèmes de l’Enseignement Supérieur. Aussi, a-t-elle organisé du 30 septembre au 1er Octobre 2022 un séminaire qui s’est tenu à la Fondation Felix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro. Lors de la Cérémonie d’ouverture de cette rencontre, le premier responsable de la Fesci, Allah Saint-Clair a soutenu que l’objectif de cette rencontre est d’apporter leur pierre à la construction de l’édifice. « Nous avons à nos côtés d’autres organisations syndicales du secteur Education formation. Et nous nous sommes dit que nous devons pouvoir nous mettre ensemble afin de trouver des solutions pour une meilleure avancée de l’Enseignement Supérieur. Et pour nous, cela ne peut arriver que grâce à des débats d’idées et non par les muscles », a expliqué le Secrétaire général de la Fesci, plus connu sous le nom de Gl Makélélé.

Tout en recadrant le thème du séminaire qui était « Diagnostic du secteur Formation Éducation en Côte d’Ivoire », le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, le professeur Adama Diawara, président de cette cérémonie, a salué la vision des syndicalistes présents : se mettre ensemble pour obtenir des résultats probants.

Le patron de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique n’a pas manqué de relever les actions posées par le Président de la République dans ce secteur, depuis son arrivée au pouvoir. « Vous voulez faire un diagnostic de l’Enseignement Supérieur, mais il est bon que vous sachiez ce que le Président Alassane Ouattara a fait pour ce sous-secteur depuis son accession au pouvoir en 2011 », leur a-t-il signifié.

Il a en substance cité l’ouverture des restaurants de l’Université Nangui Abrogoua et à l’Université Félix Houphouët-Boigny, (1000 places chacun) ; les réalisations infrastructurelles avec l’ouverture de l’université de Man et de San Pedro ; la transformation des Unités de recherche de l’Enseignement supérieur (URES) de Daloa et Korhogo en Université, avec toutes les extensions ; l’ouverture des restaurants universitaires de Korhogo et Daloa ; l’ouverture des cités universitaires périphériques qui étaient en réhabilitation (Vridi ; williamsville, Port Bouet I et Port Bouet 2) ; le démarrage du programme d’extension des anciennes universités publiques (construction et équipement de nouveaux amphis, de nouveaux bâtiments de travaux dirigés, des bureaux d’enseignants, de travaux pratiques etc.., ) ; le démarrage de la construction de nouvelles résidences universitaires, à Korhogo et Daloa et de nouveaux restaurants universitaires. Il y a également le recrutement d’au moins 450 assistants, assistants chefs de cliniques et attachés de Recherche chaque année

Au niveau du volet recherche scientifique, .la mise en place de 10 milliards de Fcfa pour le Fonds pour la science, la Technologie et l’Innovation (Fonsti) ; l’augmentation de la prime de recherche qui est passée de 800 000 à 2 millions de Fcfa par an.

Le ministre a également fait remarquer que récemment, l’Etat a décidé de renforcer la capacité d’accueil des cités universitaires avec l’ouverture des résidences universitaires de Williamsville, d’Adjamé 220 logements et de Vridi, la réhabilitation des résidences universitaires d’Abobo 1 et 2, de Port-Bouët 3, de Daloa (1200 lits) et de Korhogo (2400 lits) et le lancement en novembre 2022 de la construction des nouvelles résidences universitaires de Cocody (500 lits), d’Abobo-Adjamé (2000 lits) et de Bouaké (2000 lits). A côté de cela, il faut noter que récemment, lors du conseil des ministres du 14 septembre 2022 ; le gouvernement a décidé que tous les étudiants squattant les amphithéâtres et salles de TD seront logés. Il est prévu le renforcement de la capacité d’accueil des restaurants universitaires avec l’ouverture de deux nouveaux restaurants universitaires à Abobo-Adjamé et à Cocody, ainsi que l’amélioration de la qualité des repas dans l’ensemble des restaurants Universitaires.

Au nombre des mesures sociales, l’Etat a décidé de l’octroi d’une aide pour un montant global de 500 millions de francs CFA, à environ 2000 étudiants démunis recensés par les services sociaux des centre régionaux des œuvres universitaires (CROU).

Le ministre Adama Diawara a révélé que certaines réformes sont en cours d’exécution. Au finish, il a conseillé aux participants au séminaire d’être réalistes dans leurs requêtes.

Notons que la Fesci avait à ses côtés les responsables du Comité des Elèves et Étudiants de Côte d’Ivoire (CEECI) ; du Syndicat National des Etudiants en Science de la Santé (SYNESS) ; la Fédération des Elèves et Etudiants de l’Enseignement Supérieur Technique et Professionnel de Côte d’Ivoire (FETEPCI) ; l'Union Nationale Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire (UNEECI) et

l’Alliance Nationale des Etudiants de Côte d’Ivoire (ANECI).

Content created and supplied by: MESRS-CI/Ens_Sup-Rech_Scient (via Opera News )

Enseignement Supérieur Fesci Fédération Estudiantine Recherche Scientifique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires