Sign in
Download Opera News App

 

 

Des élèves de sixième qui ne savent pas écrire sur les lignes ni former les lettres

l'école ivoirienne est en pleine décadence. Des élèves de sixième qui ne savent pas écrire sur les lignes ni formuler les lettres de l'alphabet. La question que nous nous posons, comment ont-ils pu obtenir le cepe ? Cette situation est très préoccupante sachant que ces élèves ont des difficultés à recopier les leçons sur lesquelles ils devront être évalués. Ces élèves obtiennent généralement la note de zéro.

La question formulée plus haut suscite des réponses qui culpabilisent les enseignants qui surveillent les épreuves écrites de cepe. Lors de ces examens, des enseignants qui recopient les corrections pour les élèves et nous obtenons un taux de réussite élevé. Cela fait l'honneur des responsables du système éducatif alors qu'au fond nous avons des élèves incompétents.

Cette année scolaire, comme l'a si bien stipulé la nouvelle patronne de l'éducation nationale et de l'alphabétisation, nous voulons des meilleurs élèves et non pas de meilleurs directeurs. Cette complaisance en faveur des élèves ternit l'image du système éducatif ivoirienne.

Cette copie d'un élève de sixième est l'une des preuves de cette complaisance, comment est ce possible que ces élèves puissent être admis au cepe si ce n'est l'apport des surveillants, voire des enseignants et directeurs d'école.

Content created and supplied by: Moustbill (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires