Opera News

Opera News App Download

L'école ivoirienne va mal : que faire ?

BoussouKoffiArcel
By BoussouKoffiArcel | Opera News Côte d’Ivoire
Published 19 days ago - 4207 views

L'école de la République de Côte d'ivoire souffre de nombreux maux. Ils sont dénoncés chaque jour par de nombreuses personnes, notamment les acteurs de l'écoles et les acteurs extérieurs à l'école.


Un constat alarmant

La gratuité de l'école tant prônée est un leurre. Les parents d'élèves paient plus cher que lorsqu'elle n'avait été décrétée. Des inscription en ligne en passant par les frais scolaires annexes et les inscriptions physiques jusqu'à l'achat des fournitures scolaires, c'est une véritables saignée des finances des parents d'élèves, qui s'effectue à toutes les rentrées scolaires.

Les COGES, comités de gestion des établissements scolaires, sont devenus de véritables paniers à crabes qui, au lieu d'aider les établissements, deviennent une gangrène. Les plaintes contre eux sont nombreuses. On les accuse de détourner les fonds générés par les cotisations à d'autres fins, autres que celles pour lesquelles ils ont été mis en place.

Les effectifs sont toujours et de plus en plus grands dans nos établissements, malgré les nombreuses constructions de classes faites chaque année.

Les années académiques dans les universités sont toujours longues et interminables. Elles se chevauchent dans la plupart des UFR.

Les mobiliers sont vieillissants et en mauvais état.

Les élèves ont un niveau de plus en plus bas. C'est pareil pour les enseignants.

Les grèves ne s'arrêtent pas. Les élèves et leurs maîtres ont toujours des revendications pour l'amélioration de leurs conditions de travail qui se dégradent au fil des années. Depuis deux ans, par exemple, les enseignants ont de nombreuses revendications sur la table de la tutelle, notamment l'amélioration de leurs indemnités contributives au logement qui datent de Mathusalem et plusieurs autres points non satisfaits jusqu'à ce jour. C'est dire que cette nouvelle année scolaire connaîtra des mouvements d'humeur pour réclamer encore le règlement des ces mêmes problèmes qui sont pendants depuis plusieurs années. La démotivation s'installe chez les enseignants à cause de ces problèmes simples pour lesquels l'autorité semble ne pas avoir une oreille attentive.

L'école va mal. Même le système éducatif actuellement en vigueur est méconnu des acteurs et cela donne l'impression qu'on improvise. On ne le maîtrise pas mais il est imposé. La formation continue des formateurs n'existe pas ou sont faites de façon approximative.

C'est vraiment grave tout cela.

Que faire?

Il faut convoquer des Etats généraux de l'école avec pour objectif de faire un diagnostic approfondi du système à l'effet de lui prescrire un traitement de choc, adapté et idoine. C'est à ce seul prix qu'on peut sauver notre école. On pourra alors avoir une école qui réponde aux normes de l'UNESCO et de l'UNICEF.

On pourra s'inspirer de ce qui se fait de bien dans certains pays africains, tel que le Rwanda, pour redresser notre système.

BOUSSOU Koffi Arcel

Content created and supplied by: BoussouKoffiArcel (via Opera News )

Tags:      

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires

VOUS AIMEREZ