Sign in
Download Opera News App

 

 

Etudier en Inde en étant en Côte d'Ivoire : l'ENS expérimente un programme

Se former est nécessaire pour plusieurs raisons. C'est le moyen par excellence pour acquérir des connaissances afin de les investir dans une activité ou pour soi-même. Si par le passé cette formation était dispensée dans des écoles où il fallait impérativement se rendre, aujourd'hui, avec le développement technologique, l'on peut se former dans des universités de renommée et avoir des diplômes sans bouger de chez soi : la formation en ligne.

Selon ensabidjan.ci, dans le cadre de ses coopérations multilatérales avec les Etats africains, la République de l'Inde a initié un vaste programme de formation à distance dénommé "Télé-éducation", coordonné par les Etats africains dans un programme panafricain de formation à distance.

Ces formations sont dispensées par vidéoconférence et plusieurs Etats africains, entre autre la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Sénégal participent à la télé-éducation, il ya un peu plus de trois (3) ans.

En Côte d'Ivoire, l'ENS d'Abidjan a été choisie pour abriter l'expérimentation de ce programme qui permet de faire des études en Inde tout en restant en Côte d'Ivoire.

Les universités indiennes qui participent à la télé-éducation sont entre autre : University of Madras, Amity University et Indira Ghandi Open University.

Ce programme forme les étudiants et les auditeurs en Bachelor et Master dans les spécialités suivantes :

Finance et contrôle ;

Administration des affaires ;

Finance, audit et contrôle ;

Technologie de l'Information ;

Management et administration des affaires;

Early child care education;

Vih-Sida;

Tourisme;

Electronique;

Nutrition et gestion des enfants.

Aujourd'hui, c'est la nouvelle tendance et les formations en ligne foisonnent. Pour notre part, c'est une énorme opportunité pour se bonifier en acquérant du savoir sans se déplacer et souvent à des coûts très abordables.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

côte d'ivoire inde

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires