Sign in
Download Opera News App

 

 

Etat civil : inscrire les enfants au CP1 sans extrait pose de graves problèmes

Les textes du ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation mentionnent noir sur blanc que les enfants en âge d'aller à l'école doivent y être inscrits avec ou sans extrait d'acte de naissance. Cette décision est bien ambivalente. En effet, laisser les enfants avoir accès à l'école sans extrait permet à un maximum de tout-petits d'être scolarisés. D'un autre côté, l'on introduit dans le système éducatif des enfants sans informations d'état civil fiables. C'est qu'à l'inscription au CP1, puisque l'enfant est sans extrait, les directeurs d'école sont obligés de se fier aux informations que les parents donnent pêle-mêle.

Mais le vrai problème est qu'à l'orée de la classe de CM2, synonyme du concours d'entrée en sixième, les parents de ces enfants sans extrait se débattent pour trouver un extrait d'acte de naissance à leur progéniture. Et dans cette précipitation, ils ne tiennent plus vraiment compte des informations données au CP1 à l'inscription initiale, d'où plusieurs cas d'incohérences entre les extraits des élèves, qui entre-temps sont parvenus à la classe de sixième, et les informations disponibles dans la base de données du ministère de l'éducation nationale.

Heureusement, la DSPS, Direction de la stratégie de la planification et de la statistique, avec son Fichier National élèves (FNE) permet des corrections de toutes sortes : date de naissance, nom des parents, nom et prénoms de l'élève, le sexe, le lieu de naissance... quitte à valider en central ou en région pour faire coïncider les informations de l'extrait d'acte de naissance et de la base de données du ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation. Cette trouvaille de la DSPS est très bonne.

Cependant il se pose un autre problème. En effet en cas de correction de nom ou de date de naissance ou toute autre information, le diplôme du CEPE délivré en amont se retrouve caduc. Et là c'est la justice qui s'en occupera si l'enfant voudra faire usage de ce diplôme en rapprochant les éléments discordants par un acte d'individualité.

Étant donné tous ces désagréments, il serait mieux que les enfants intègrent le système éducatif avec un extrait d'acte de naissance. Nous, acteurs de ce système le souhaitons vivement.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires