Sign in
Download Opera News App

 

 

Congés anticipés : un journaliste demande à Mariatou Koné d'écouter la FESCI

Dans les établissements scolaires de Côte d’Ivoire, il règne une atmosphère de chaos depuis quelques jours. Des badauds munis d’armes blanches qui débarquent dans les lycées et collèges pour y déloger les élèves en salles de classes. Des incidents qui occasionnent de nombreux blessés et même un mort signalé à Issia.

 

Face à ce déferlement de violences en milieu scolaire dans ce qu’on appelle le phénomène des ‘’congés anticipés’’, le journaliste Noël Konan, auteur des révélations des Pandora Papers pour la Côte d’Ivoire, interpelle la ministre de l’éducation nationale, Mariatou Koné à qui il préconise le dialogue avec la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI). ‘’Madame la ministre, Mariatou Koné, est-t-il possible pour vous de faire appel à ces apprenants et leur syndicat, la FESCI pour les écouter et comprendre leur motivation ?’’, suggère-t-il à la première responsable du secteur de l’éducation en Côte d’Ivoire.

 

Il semble en être convaincu : ‘’Certainement qu’ils ont des griefs contre le gouvernement, le système éducatif et la société…Ecoutez les’’. La FESCI pourrait-t-elle être impliquée dans ce poussée de violences sur les établissements scolaires ? Aucune enquête formelle ne permet d’établir pour l’instant la responsabilité de l’organisation, ni de ses membres.

 Pour Noël Konan en tout cas, le syndicat estudiantin représente l’interlocuteur de plus crédible pour la ministre de l’éducation nationale, sans doute non seulement pour la crise actuelle, mais également pour étouffer les velléités de déstabilisation du milieu scolaire en Côte d’Ivoire.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

congés anticipés

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires