Sign in
Download Opera News App

 

 

Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody : un colloque pour célébrer Simone Gbagbo

Simone Ehivet Gbagbo, à son arrivée sur le lieu du colloque


L’amphi de la fac de pharmacie de l‘université Félix Houphouët-Boigny de Cocody abrite depuis ce matin du jeudi 22 septembre 2022 et ce jusqu’au lendemain vendredi, un colloque sur le thème « Docteur Simone Ehivet Gbagbo, de la citoyenne militante à la femme d’Etat ». Ce colloque de deux jours est organisé par la Fondation Aigle royal dont le porte-parole a situé le cadre des travaux. « Cet événement constitue pour notre jeune fondation, l’aboutissement d’un travail collectif entrepris depuis des mois », a-t-il déclaré avent de préciser que la fondation se donne pour objet, la transformation des mentalités des peuples d’Afrique en vue, entre autres, de leur enracinement dans les valeurs d’intégrité et de compétence.

Les travaux sont meublés pour la première journée, par trois sessions comprenant 15 communications livrées par d’éminents universitaires. Ils ont été ouverts par M. Bédy Holy, sur le thème « Simone Ehivet Gbagbo, un destin de leader ». Retraçant le parcours exceptionnel de cette femme, Il a rappelé au public les propos que le président Gbagbo a coutume de tenir à propos d’elle : « je n’ai pas rencontré Simon ni dans un bar, ni dans la rue, ni dans une boite de nuit. Je l’ai connue sur le terrain intellectuel et politique ».

Dans son discours d’ouverture, le docteur Dominique Traoré, président du comité scientifique du colloque, a soutenu que « rendre hommage à Simone Gbagbo, c’est redresser quelques torts au nom de notre institution, car cet hommage rejailli sur une classe d’enseignants-chercheurs émérites, maîtres-assistants pour la plupart d’entre eux. Cette clase qui comprend la promotion du docteur Simone Ehivet Gbagbo et d’autres promotions cadettes, a été victime de la réforme des thèses intervenue en Côte d’Ivoire en 000. Cette réforme a mis fin au double régime de la thèse d’Etat et de la thèse de troisième cycle, remplacés par la thèse unique. La réforme du CAMES qui en a découlé a favorisé l’accession d’un nombre important d’enseignants-chercheurs à des grades supérieurs… cependant, elle a sacrifié toute une génération de Maîtres assistants chevronnés ». Poursuivant, il a déclaré qu’avec son « parcours multidimensionnel, docteur Simone Ehivet Gbagbo que l’on a contrainte et maintenu hors de l’université en raison de son combat politique, est donc un symbole puissant de ces héroïnes et héros oubliés du système universitaire ».

Les travaux de cette première journée du colloque se sont tenus en présence de nombreux universitaires vêtus de leur toge, et de plusieurs étudiants ainsi que des parents amis et militants du MGC, son nouveau parti politique. Le zouglouman Abou Galliet, fraîchement rentré au pays après une décennie d’exil en Europe, a assuré la note artistique.

Paul D.Tayoro

 

Content created and supplied by: Paul-D-Tayoro (via Opera News )

cocody simone ehivet gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires