Sign in
Download Opera News App

 

 

Orientation des nouveaux bacheliers / Le Syndicat national des inspecteurs d'orientation : "C'est un travail bâclé"

Une semaine après la publication des résultats de l'orientation des nouveaux bacheliers dans les universités et grandes écoles publiques et privées de Côte d'Ivoire, des voix s'élèvent pour remettre en cause la qualité du travail abattu par les services du ministère de l'enseignement supérieur. En effet, après la Fesci qui interpellait vivement le ministère sur la nécessité de revoir à la hausse le nombre des orientés dans les universités publiques, comme le souhaitaient un peu plus de 70% des préinscrits, le 23 septembre dernier, c'est au tour du Syndicat national des inspecteurs d'orientation ( SYNAPOCI) qui, dans communiqué publié sur la chaîne en ligne Sud24, ce vendredi, s'indigne de sa mise à l'écart dans cette opération, en tant que professionnel de l'orientation. " Le 16 septembre 2021, on a été invité à l'université de Cocody à une commission nationale de l'orientation. Commission au cours de laquelle le Directeur de Cabinet nous a intimé l'ordre de ne pas prendre la parole. Nous, partenaires sociaux, n'avons été que des spectateurs. Il est important de le souligner parce que vous allez constater avec moi, le travail bâclé, aux résultats." A indiqué Zondé Zokou Stéphane, secrétaire général du SYNAPOCI, avant de revenir sur les chiffres qui selon lui sont le résultat d'un "travail mécanique" du ministère de tutelle. Selon le leader des inspecteurs d'orientation, sur le total de 69332 bacheliers préinscrits, seulement 19620 ont eu la chance d'être orientés dans les universités publiques tandis que 67475 ont été déversés, pour la plupart contre leur gré, dans les grandes écoles privées. Et ce, au mépris des fondamentaux de l'orientation, selon lui. D'où le rejet des résultats proclamés par le ministère."Les inspecteurs d'orientation,dans leur entièreté ne se reconnaissent pas dans ces orientations." Ils exigent, en revanche," l'ouverture d'une session de réclamation dans les plus brefs délais, le retour de la moyenne pondérée l'année prochaine, la création d'un service universitaire d'information et d'orientation qui sera dirigé par les inspecteurs d'orientation."

En d'autres termes, les inspecteurs d'orientation ne sont pas contents de la tutelle qui semble les écarter de leur champ d'action.

Emmanuel Fofana

Content created and supplied by: Emmanuelfofana (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires