Sign in
Download Opera News App

 

 

École ivoirienne : ils ont "tué" la dictée, et ils en sont fiers

Le niveau des élèves ivoiriens en lecture n'est pas bon, selon le dernier rapport PASEC 2019. L'orthographe, la grammaire, on n'en sait pas plus. Mais pour la dictée, c'est un vieux souvenir. Elle a été "tuée" et "enterrée" depuis l'année scolaire 2013-2014.

Lors d'un débat télévisé sur l'éducation nationale, le mardi 23 février 2021, ayant pour thème : " Éducation nationale : la contreverse autour du dernier rapport PASEC", M. Silué Nanzouan, directeur de la pédagogie et de la formation continue, a justifié que la dictée n'a plus sa raison d'être dans le système éducatif ivoirien, parce que des pays comme le Sénégal l'a supprimée de son programme pédagogique. M. Silué a fièrement dit que la suppression de la dictée n'avait pas d'influence sur le niveau scolaire de l'élève. Et donc, on peut s'en passer. Il revenait donc aux parents de faire une dictée à leurs enfants à la maison. Mais une autre raison, et surtout la plus défendue par les autorités scolaires ivoiriennes, c'est le problème de la faisabilité de la dictée. A ce niveau, Silué Nanzouan a soutenu que la diction pendant la dictée poserait une difficulté pour plusieurs enfants qui n'arrivent pas a bien percevoir les mots et les écrire correctement. Un enfant peut entendre au cours d'une dictée un mot, mais écrire la phonétique du mot que son orthographe. Il peut arriver qu'il ne perçoit pas bien le mot lors de la diction et écrire autre chose que le mot. Bref! Pour M. Nanzouan, autant de raisons pour que la dictée soit supprimée du programme de formation scolaire ivoirien. 

Et que dire de cet argument de M. Yao Yao Paul, inspecteur d’enseignement primaire à la retraite, qui soutient que "la dictée n'a rien d'intelligent dans l'apprentissage d'un enfant », lors d'un débat sur NCI, le dimanche 21 février 2021.

Rappelons que la dictée, une des épreuves écrites, qui permettait d'évaluer le niveau de langue des élèves lors des compositions à l'école, a été supprimée du système scolaire ivoirien au profit d'une autre épreuve qui consiste à donner des phrases truffées de fautes, que l'élève doit pouvoir mettre en ordre. 

Content created and supplied by: PatriceYseult (via Opera News )

PASEC

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires