Sign in
Download Opera News App

 

 

Education nationale : faut-il une réforme du secteur privé ?

L'école ivoirienne a été classée avant-dernière selon le dernier rapport Pasec, et ce, malgré les efforts du gouvernement. Si les élèves sont formés dans les écoles publiques, les privées participent aussi en grande partie à la formation. D'ailleurs, il existe un partenariat entre l'État et les établissements scolaires privés. En effet l'État affecte les élèves dans les écoles privées et aux responsables de ces écoles, l'État verse un quota.

Les problèmes rencontrés dans le secteur privé sont très souvent entre autres, les conditions de travail des enseignants et la corruption. Force est de constater que certains enseignants ne sont pas bien traités dans certaines écoles, le salaire n'est pas régulier.

Ce qui amène souvent l'enseignant a fait recours à la corruption en proposant des notes aux élèves en échange de l'argent, ainsi, les élèves sont admis en classe supérieure sans la connaissance requise.

Il faut revoir les conditions de vie de ces enseignants afin qu'ils aient l'amour de leur travail. Par exemple, pendant les grandes vacances, ils ne sont pas payés. Qu'est-ce qu'ils font pour subvenir à leurs besoins ? Ce sont les défis auxquels la nouvelle Ministre de l'éducation nationale devrait faire face.

Une bonne organisation de ce secteur qui participe à la formation des cadres sera un véritable atout pour Mariatou Koné qui veut faire de la Côte d'Ivoire une puissance éducative.

A cela, le ministère de l'éducation nationale doit veiller sur la qualité et la compétence des enseignants en instaurant des séminaires de formation pendant l'année scolaire.

LeBiesson

Content created and supplied by: LeBiesson (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires