Sign in
Download Opera News App

 

 

Rentrée scolaire : Stéphane Kipré interpelle Mariatou Koné sur les coûts exorbitants de la scolarité

Dans quelques jours, c'est la rentrée scolaire en Côte d'Ivoire. Et déjà elle préoccupe certains acteurs politiques de ce pays.

Un des premiers dirigeants de partis politiques à s'exprimern sur le sujet, est Stéphane Kipré, le président, l'Union des Générations Nouvelles (UNG).

A travers un tweet publié sur sa page Facebook "Stéphane Kipré", datant du mercredi 1er septembre 2021, le chef de parti politique interpelle la Ministre de l'Education Nationale et de l'Aphabétisation, Mariatou Koné, pour qui cette rentrée scolaire 2021-2022, est la première après sa nomination au cours de la précédente année scolaire 2020-2021.

Ainsi, Stéphane Kipré attire-t-il l'attention de la nouvelle Ministre sur les coûts exorbitants de o scolarité en Côte d'Ivoire, en ces termes :

<< Le mois de septembre est généralement celui de la préparation de la rentrée scolaire. Et c’est un mois de grand stress pour les familles tant les coûts de la scolarité sont exorbitants et que les programmes qui changent quasiment toutes les années obligent à renouveler les fournitures scolaires.>>

Face à cette réalité, voici l'appel que lance le dirigeant politique sous forme d'invitation à l'endroit de la ministre, dans le sens d'une réduction au strict minimum les frais annexes qui agissent sur plusieurs foyers ivoiriens.

<< Je voudrais saisir cette occasion pour inviter les ministères de tutelle à prendre toutes les mesures nécessaires afin que les coûts soient abordables pour toutes les familles ivoiriennes.

Il convient de réduire au strict minimum les frais annexes qui fonctionnent comme un goulot d’étranglement pour de nombreux foyers.>>

Stéphane Kipré accorde fu prix à ces préoccupations, car, conclut-il, le droit à l’éducation doit être une réalité en Côte d’Ivoire et cela impose que l’école soit à la portée de tous.

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

côte d'ivoire mariatou koné stéphane kipré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires