Sign in
Download Opera News App

 

 

Prix littéraire Goncourt: à seulement 31 ans, un écrivain africain remporte le prestigieux concours

Le président sénégalais Macky Sall a salué mercredi 03 novembre 202, l'attribution du prix Goncourt à son compatriote Mohamed Mbougar Sarr comme une « magnifique consécration » pour son roman.

L'attribution du plus prestigieux des prix littéraires français à cet écrivain de seulement 31 ans est une « magnifique consécration qui illustre la tradition d'excellence des hommes et femmes de lettres sénégalais », a estimé Macky Sall sur Twitter.

Dès l'annonce du prix, les lecteurs à Dakar se sont rués dans les librairies. Les stocks étaient épuisés dans la plupart des librairies dakaroises.

 « Tellement plaisant et tellement beau de voir quelqu'un qui excelle dans son domaine. Mbougar Sarr bravo et merci d'avoir hissé le drapeau tout haut », a également tweeté le musicien Youssou N'Dour, ancien ministre de la Culture (2012-2013).

Mbougar « a écrit, et pas au charbon, une page d'histoire. Celle-ci est de celles qui restent », s'est réjoui le poète Amadou Lamine Sall, disciple du défunt président du Sénégal, poète et académicien, Léopold Sédar Senghor, dans un texte publié mercredi.

« La plus secrète mémoire des hommes », le roman primé de l’écrivain sénégalais traite de la quête de reconnaissance de la littérature africaine.

A 31 ans, le romancier sénégalais devient le plus jeune vainqueur du plus ancien et prestigieux prix littéraire en France depuis 1976. Mohamed Mbougar Sarr s’est imposé devant Louis-Philippe Dalembert, Christine Angot et Sorj Chalandon respectivement auteurs de « Milwaukee Blues », « Le Voyage dans l’Est » et « Enfant de salaud ».

Le Prix Goncourt récompense depuis 1903 « le meilleur ouvrage d'imagination en prose » écrit en langue française. Le gagnant reçoit un chèque symbolique de dix euros mais cette distinction fait généralement exploser les ventes.

THE BEST OF THE BEST

 

 

 

Content created and supplied by: thebestofthebest (via Opera News )

dakar macky sall mohamed mbougar sarr

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires