Sign in
Download Opera News App

 

 

Pour avoir des congés anticipés, des élèves saccagent un collège à Anyama

L'école ivoirienne est de plus en plus gangrenée par la violence. Les élèves peu scrupuleux du respect de l'autorité et des règles du ministère de l'éducation nationale en font presqu'à leur tête.

Tenez, un nouveau fléau s'est invité dans ce tableau catastrophique de notre école. C'est le phénomène des congés anticipés. Un malheureux collège vient d'en faire les frais à Anyama.

L'anticipation des congés consiste à aller en congés plus tôt que prévu. Et pour y parvenir, les élèves ont recours à la violence. Le collège Yvac d'Anyama a été saccagé hier lundi 29 Novembre 2021 par ses propres élèves. Le spectacle est désolant. Les infrastructures et les personnels administratif et enseignant ont été pris à partie.

'' Triste réalité ! À deux semaines des arrêts de note et des congés, voilà ce que nous montrent nos élèves et enfants d'Anyama: Portail arraché, pointeuse gâtée, vitres brisées, professeurs blessés à la lance-pierre, élèves blessés '', peut-on lire sur l'espace Facebook du collège Yvac d'Anyama.

Ces violences ne sont pas un cas isolé. L'année passée, des faits similaires d'une extrême gravité avaient eu lieu à Gohitafla et à Zuénoufla. Les résultats aux examens scolaires avaient d'ailleurs été catastrophiques dans ces deux villes. Vivement que des sanctions exemplaires soient prises pour mettre fin à cet inacceptable fléau des congés anticipés en milieu scolaire.

Dan Singault de Blagouin

Content created and supplied by: DanSingault (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires