Sign in
Download Opera News App

 

 

Ecole : les enseignants dont les salaires ont été ponctionnés reçoivent un soutien de taille

C’est un cadeau empoisonné que Mariatou Koné, la nouvelle ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a hérité de sa prédécesseure, Kandia Camara. Il s’agit du dossier des enseignants dont les salaires ont été ponctionnés ou suspendus pour faits de grèves en 2019 et 2020. Récemment le président de l’Organisation des parents d’élèves et d’étudiants de Côte d’Ivoire écrivait une lettre ouverte pour plaider auprès de la tutelle pour le reversement. La présidente de l’Association citoyenne ivoirienne (ACI) madame GBALET ÉDITH PULCHÉRIE vient de se joindre au plaidoyer  en vue dit-elle de trouver une issue favorable auprès des autorités. L’information a été rendue publique vendredi 10 septembre 2021 par   KOUASSI IRI ALBIN, président de la Coalition des enseignants suspendus et ponctionnés de Côte d’Ivoire (CESP-CI).

Une structure qui milite depuis 2 ans pour le reversement des salaires prélevés. C’est à l’issue de l’AG de ladite structure organisée le 5 septembre dans un établissement de Yopougon.  Les bonnes volontés qui appellent Mariatou Koné à se pencher sur la question expliquent leurs démarches par la volonté d’éteindre les foyers de tension en vue d’une année scolaire apaisée. Pour insiste-t-elles, permettre à la ministre d’atteindre ses objectifs dont l’un des points majeurs est une école de qualité qu’elle a inscrits dans les objectifs des états généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation dont le lancement a eu lieu le 19 juillet à  Abidjan, au Sofitel hôtel Ivoire

 

Tché Bi Tché

[email protected]

Content created and supplied by: NISSIANAELLE (via Opera News )

kandia camara mariatou koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires