Sign in
Download Opera News App

 

 

Pacôme Attaby, le Grand oral devant les retraités du Haut-Sassandra

Samedi 25 septembre 2021, à Daloa dans le Haut-Sassandra, Pacôme Attaby a passé un grand oral devant les membres de la COSENCI (Conférence des Séniors de Côte d’Ivoire), une organisation créée par des retraités pour l’amélioration de leurs conditions de vie. La rencontre a eu lieu sous le préau de l’antenne de la fonction publique de ladite ville.

La COSENCI, dirigée par M. Samaké Bakary, expert en sciences de l’éducation, à la retraite, a décidé d’écouter chaque candidat afin de mieux orienter son choix.

A l’instar des représentants des autres candidats qui l’ont précédé à la tribune de la COSENCI, le Président du Groupe Renouveau Social a exposé devant les retraités de la région du Haut-Sassandra, les raisons profondes qui l’ont amené à se porter candidat à l’élection du président du conseil d’administration de la Mugefci.

Pendant 22 minutes, le candidat du GRS a d’abord égrené les maux qui rongent la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire avant de faire savoir aux retraités de Côte d’Ivoire, ce qu’il comptait apporter comme changement dans la gestion de cette mutuelle afin de leur offrir de meilleurs soins. 

Mais, avant d’entrer dans le sujet du jour, le candidat du GRS s’est d’abord présenté en évoquant son parcours syndical.

Professeur de mathématiques de son état, il est l’actuel sixième secrétaire adjoint de la FESACI, chargé de la syndicalisation, de l’implantation et de la jeunesse. Il est également président de la CSSPCI (coalition des syndicats du secteur public de Côte d’Ivoire), une organisation qui regroupe 16 syndicats de divers ministères. De 2012 à 2021, Pacôme Attaby a été le premier responsable de la CES-CI (Coordination des Enseignants du secondaire de Côte d’Ivoire) et le premier porte-parole de la COSEFCI (Coalition des Syndicats du secteur éducation formation de Côte d’Ivoire.

Un parcours syndical impressionnant qui finit de convaincre plus d’un sceptique.

En guise de proposition, le candidat Attaby a mis l’accent sur 5 points qu’il a qualifié ‘’d’essentiels’’ :

Premier point : permettre à la mutuelle de fonctionner sans interruption 24/7. Ce qui permettra aux mutualistes d’avoir accès aux prescripteurs et aux soins, tous les jours et à toute heure.

Deuxième point : la suppression de la CUI (carte unique intelligente) et son remplacement par une carte exclusivement à volet médical et gratuite.

Troisième point : mettre fin à la rhétorique des médicaments qui ne passent jamais sur les bons, arrêter la construction des édifices budgétivores et accroître l’assiette des soins.

Quatrième point : présider un conseil d’administration à l’écoute des mutualistes à travers une concertation locale par semestre et diriger une Mugefci au service du social du retraité.

Cinquième point : le candidat du GRS affirme que la CMU ne sera pas un problème pour lui. Car, il compte bien utiliser le différentiel Mugefci-Cmu pour offrir de meilleurs soins aux mutualistes sans être obligé de recourir à une quelconque augmentation des cotisations ou sans trouver utile de créer des assurances complémentaires.

Après son intervention devant les membres de la COSENCI du Haut-Sassandra, le président du GRS, Pacôme Attaby s’est prêté aux différentes questions des représentants des différents organes de presse présents sur les lieux.

Espérons simplement que ces belles paroles se traduiront en actes concrets et palpables une fois qu’il aura été élu à la tête du conseil d’administration de la MUGEFCI.

Thomas Phill

Content created and supplied by: ThomasPhill (via Opera News )

grand oral ivoire pacôme attaby

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires