Sign in
Download Opera News App

 

 

Grossesses en milieu de scolaire : quelles solutions pour éradiquer ce phénomène ?

Photo d'illustration

La lutte contre les grossesses en cours de scolarité s'accentue. Plusieurs actions sont menées par le gouvernement, des ONG et même des institutions internationales telle que la banque mondiale à travers son projet SWEDD.

SWEDD est un Projet d'autonomisation des femmes et Dividende démographique dans le Sahel. Ce projet a pour but d'assurer l'épanouissement de la jeune fille et de la femme.

SWEDD-EDUCATION intervient donc dans le domaine de l'éducation en collaboration avec le ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation.

Dans des collèges et lycées, des espaces d'échanges, de confidences et de convivialité appélés des ''espaces sûrs'' sont initiés. Malgré toutes ces actions, l'on dénombre chaque année de nombreux cas de grossesses dans nos établissements. Ceci laisse à croire que cette lutte doit aller au delà des sensibilisations.

La pauvreté qui sévit dans nos villes et villages en est la principale cause. À Tanda par exemple, la majorité des élèves-filles sont livrées à elles-mêmes. Certaines s'associent avec des garçons avec qui elles n'ont aucun lien de famille pour louer une chambre. D'autres, n'ayant aucun soutien financier, se retrouvent sous le toit de leur petit ami à satisfaire ses caprices et exigences. Faute de moyens financiers, ces filles se retrouvent dans des situations inconfortables qui pourraient occasionner des grossesses.

L'objectif '' Zéro grossesse en cours de scolarité'' ne sera donc jamais atteint tant que le ventre de ces filles criera famine. Même si nous leur parlons, nous leur donnons toutes les informations relatives à la sexualité, nous leur apprenons l'utilisation des méthodes contraceptives, leurs oreilles seront toujours bouchées tant que la question de la pauvreté n'est pas résolue.

Il ne s'agira pas de distribuer de l'argent à ces filles mais d'intégrer l'entrepreneuriat ( apprentissage de tricotage avec crochet, confession de colliers,...) dans les programmes scolaires qui leur permettra, après une formation de quelques mois, d'être autonomes en gagnant un peu d'argent avec leurs productions. Il faudrait aussi penser à la construction de cantine et d'internats pour nos établissements scolaires.

Ces filles sont très intelligentes et ont beaucoup d'ambitions. Tout ce qu'il leur faut, c'est une amélioration de leurs conditions de vie.


Fl'heur Poétic

Content created and supplied by: Fl'heurPoétic (via Opera News )

grossesses phénomène solutions éradiquer

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires