Sign in
Download Opera News App

 

 

Congés anticipés : un citoyen fait une proposition qui ne plaira pas à tout le monde

Et c'est reparti, sommes nous tentés de réécrire. Les coups de sifflet et de pierres dans les établissements scolaires ont repris à l'entame de ce mois très réputé de décembre. Et chaque ivoirien usager de l'école sait de quoi nous parlons : les congés anticipés. C'est devenu un fait de société et un os dans la gorge des dirigeants et autres acteurs du système éducatif.

En réalité, tous les citoyens sont appelés à la rescousse pour faire des propositions qui iront dans le sens de l'endiguement pur et simple de cette façon d'agir de nos élèves. Quelles en sont les causes ? Comment en sommes-nous arrivés là ? Que faut-il faire pour y mettre fin ?

Tant de questions adressées aux citoyens. En parcourant les commentaires relatifs à une publication antérieure et traitant du sujet, nous avons découvert la proposition d'un citoyen mérite d'être partagée. Et selon nous, cette réaction ne plaira pas forcément à tout le monde, surtout aux enseignants politiciens. En effet, selon cet observateur, les associations politiques à l'école sont pour quelque chose. Voici la réaction en question :

A-t-il raison de pointer du doigt ces associations d'enseignants, d'étudiants...des partis politiques ? Que leur reproche -t-il au juste ? Être enseignant ou étudiant dispense -t-il de faire de la politique ? Les réponses à ces questions peuvent diverger, mais quoiqu'il en soit, ce citoyen a fait une proposition. Si plusieurs de nos concitoyens se livraient à ce jeu de proposition de solutions, l'on pourrait en arriver à une sortie de crise, une bonne chose pour le système éducatif ivoirien.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires