Sign in
Download Opera News App

 

 

Rentrée scolaire 2022-2023 dans le Denguélé : Adama Kamara apporte un soutien massif aux élèves

Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Adama Kamara, s’est adressé aux populations du Folon, du Kabadougou et du Denguélé, à l’occasion de la rentrée scolaire 2022-2023. Le député d’Odienné a annoncé sa décision d’apporter une réponse aux difficultés des populations, à travers une déclaration dont copie a été reçue, dimanche 25 septembre 2022.

Réponse aux difficultés

Me Adama Kamara s’est engagé à participer activement à la relève du niveau scolaire dans le Denguélé. « En ce début de rentrée scolaire et afin de venir en aide à mes parents pour une scolarisation massive de qualité des enfants du Denguélé et leurs réussites aux examens scolaires, j'ai décidé d'apporter, en ma qualité de Député d'Odienné commune, capitale du Denguélé, une réponse plus structurelle aux difficultés qui ont été portées à ma connaissance par la population ainsi que par les autorités administratives et académiques », a fait savoir le ministre.

Adama Kamara a cité des chiffres qui interpellent. « En effet, l'école dans notre District va mal. Les données statistiques du ministère de l'Éducation nationale montrent qu'en 2021, dans notre District près de 65 % à 70 % des élèves du primaire n'arrivent pas au 1er cycle du secondaire. Et ce sont environ 70 % à 75 % des élèves du 1r cycle qui ne réussissent pas à se hisser au niveau du second cycle. De même, les résultats aux examens à grand tirage (Cepe, Bepc Et Bac) restent faibles et même très en deçà de la moyenne nationale depuis plusieurs années », a-t-il dressé le tableau, entre autres.

Données statistiques

La ministre a ajouté qu’en ce qui concerne l'année scolaire 2020-2021, pour le Cepe, les taux d'admission sont respectivement de 47,77 % pour le Kabadougou et de 29,52 % pour le Folon. Cela, contre une moyenne nationale de 52,44 %.

« Pour le Bepc, les taux de réussite sont respectivement de 31 % pour le Kabadougou et de 45,07 % pour le Folon, contre une moyenne nationale de 41,27 %. Pour le Bac, les taux de réussite sont respectivement de 25,26 % pour le Kabadougou et de 16,03 % pour le Folon toutes séries confondues, contre une moyenne nationale de 29, 24 %. Et le taux de scolarisation dans notre District demeure encore faible surtout au niveau de la région du Folon », a énuméré Adama Kamara.

Causes des mauvais résultats

Pour le député d’Odienné, « la première raison structurelle expliquant ces mauvais résultats est liée au fait que de nombreux enfants n'ont pas d'actes de naissance ou de jugement supplétif tenant lieu d'acte de naissance, ce qui au demeurant freine leur scolarisation et leur participation aux examens à grands tirages ».

Le ministre a relevé que dans la région du Kabadoudou, en ce qui concerne les élèves en classe de CM2, plus de 727 élèves sont sans extrait d'acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu. « En réponse à cette problématique, j'ai décidé pour cette année scolaire 2022-2023, de prendre en charge les frais d'établissement des jugements supplétifs tenant lieu d'actes de naissances des élèves du District du Denguélé en classes d'examen c'est-à-dire, les classes de CM2, 3ème et Terminale », a réagi Adama Kamara.

Problème économique

Pour les élèves de Terminale non-détenteurs de cartes nationales d'identité, le ministre a précisé qu’il prendra en charge les frais d'établissement de leurs certificats de nationalité et de leurs cartes nationales d'identité afin qu'ils puissent passer l'examen du baccalauréat. « J'ai décidé de prendre en compte les frais d'inscription des candidats aux Cepe, Bepc et baccalauréat pour l'ensemble des deux régions du Kabadougou et du Folon », a ajouté le député d’Odienné.

Adama Kamara a aussi touché un autre aspect important. « Face aux difficultés de nos parents, j'offre des livres d'Anglais, de Français, de Physique-Chimie, de Mathématiques et de Sciences de la Vie et de la Terre à chaque élève des classes de CM1 et CM2, 4ème et 3ème, 1ère et Terminale du District autonome du Denguélé afin qu'ils soient mieux formés », a-t-il dit.

Tables-bancs scolaires en nombre insuffisant

En réponse aux problèmes de tables-bancs scolaires en nombre insuffisant, le ministre a pris également une décision. « En guise de solution à ce problème, j'offre 500 tables-bancs à distribuer dans les écoles du District en besoin. La gestion de la distribution des manuels et livres scolaires ainsi que des tables-bancs sera assurée », a mentionné Adama Kamara.

Pour la région du Kabadougou, ce sera par Koné Zanon Yacouba dit Destin, sous la responsabilité de Souleymane Koné, président du Conseil régional et président des Coges. Et pour la région du Folon par Diarrassouba Seydou dit Américain, sous la responsabilité de Sindou Cissé, président du Conseil régional et président des Coges.

Déficit en personnel enseignant

Sur la question du déficit en personnel enseignant dans les différents cycles, les besoins formulés sont de 18 enseignants dans la région du Folon et de 21 enseignants dans la région du Kabadougou.

« En relation avec les Dren, et surtout pour ne pas être confronté aux difficultés liées à l'installation de ces enseignants, un dispositif de téléenseignement que je financerai totalement sera mis en œuvre. Nous élaborerons le processus d'opérationnalisation afin que les enseignements de ces matières soient dispensés aux élèves de notre District sans préjudice », a promis le ministre.

Confidence

Adama Kamara a fait une confidence. « Ces actions qui visent à rehausser le niveau éducatif de nos enfants du Denguélé découlent des conseils avisés de mon Père le ministre Gouverneur Gaoussou Touré, de mes illustres ainés les ministres Coty Souleïmane Diakité et Adama Koné, de ma jeune sœur la ministre Nassénéba Touré, maire de la commune d'Odienné ainsi que de mon jeune frère le Directeur Général de Côte d'Ivoire Energies, Noumory Sidibé, Député de la circonscription de Kaniasso-Minignan-Sokoro », a-t-il révélé.

Pour cette année scolaire 2022-2023, le ministre a par ailleurs invité les populations à rester mobilisées pour la scolarisation et la réussite massive des enfants du Denguélé. Il a souhaité qu’il y ait plus de cohésion et le développement dans le Denguélé.

Arrianj22

Content created and supplied by: Arrianj22 (via Opera News )

Adama Kamara Denguélé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires