Sign in
Download Opera News App

 

 

Concours Fonction Publique et entrée au Cafop: même job, mêmes acteurs, traitement différent

Jdi2608211940

Candidats au concours du CAFOP (image d'illustration, source : internet)

Bientôt les compositions pour les différents concours de la fonction publique. Cette compétition suscite chaque année il faut le dire, beaucoup d'engouements chez de nombreux fonctionnaires tous corps de métier confondus, qui sont sollicités comme personnels pour la surveillance, le secrétariat, la supervision et autres tâches organisationnelles. La raison de cet intérêt pourrait se trouver dans les indemnités très encourageantes versées à ces différents acteurs des concours. "Par exemple un surveillant perçoit 15 mille francs par demie journée. Et une demie journée est généralement consacrée à 2 concours. En une journée donc un surveillant peut empocher 30 mille francs, et vu que les compositions se déroulent chaque Samedi et Dimanche souvent pendant plus de 2 mois, il est facile de se retrouver avec un bon pactole le jour de la paie qui a lieu plusieurs mois voire,1 an après les épreuves" nous a expliqué B. T un enseignant qui a surveillé plus d'une fois ces concours. Les membres du secrétariat perçoivent quant à eux 17 mille francs par demi journée. Ces montants non négligeables sont à la vérité justifiés quand on sait que les frais d'inscription à ces concours sont jugés énormes par la plupart des candidats. Les frais d'inscription pour l'accession aux emplois de la fonction publique sont en moyenne de 23500 f par exemple. Vu donc le nombre de candidats, il est tout à fait normal que les gens soient bien payés

À l'opposé, l'on comprends difficilement pourquoi pour le concours d'entrée au CAFOP qui mobilise chaque année au moins 50 mille candidats qui paient chacun un peu plus de 30 mille francs comme frais d'inscription, les surveillants ne perçoivent que 3 mille francs au maximum tandis que les membres du secrétariat sont à la somme non moins dérisoire de 6 mille francs. Le concours du CAFOP il faut le rappeler se déroule en deux demie journées c'est à dire matin et après midi, ce qui revient à 1500f la demie journée. Ce concours a la particularité de n'être généralement surveillé que par des enseignants du primaire et du secondaire, donc convoqués par leur ministère de tutelle. Ceci explique t-il celà ? Rien n'est moins sûr. Mais le fait est que chaque année, tous ceux qui participent à l'organisation des différentes étapes du concours d'entrée dans les CAFOP, sont frustrés et en colère et jurent qu'on ne les y reprendraient plus au moment où ils perçoivent leurs indemnités juste à la fin des épreuves. Vivement que le ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation jette un œil bienveillant pour la résolution de ce problème qui a notre sens, a quelques fois favorisé le laxisme des surveillants au cours des compositions les années écoulées.

SRANKPAWA BOUAKE Jdi2608211940

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires