Sign in
Download Opera News App

 

 

Enseignants contractuels: les pécules du mois d'avril toujours impayés

Relativement à leur contrat, les 10300 enseignants contractuels sont censés de percevoir un pécule mensuel régulier pendant 24 mois. Cependant le retard accusé pour le paiement du mois d'avril dernier semble essouffler ces derniers.


Les enseignants contractuels issus du programme social du gouvernement semblent traverser une période pénible du fait de l'attardement du pécule du mois d'avril. Cela dit les grincements de dent se font attendre et se lisent à travers les différentes plateformes sur les réseaux sociaux. Nous avons relevé quelques réactions: pour K.K.C: "C'en est trop, l'ouvrier mérite son salaire, chaque mois la même routine, mon propriétaire dit qu'il en a assez de mes interminables justifications. Et qu'il me mettra dehors bientôt ". Par ailleurs un autre S.P.L ne cache pas son dépit :"Vous nous dites de ne pas grèver et vous nous léser. Comment peut-on vivre sans son salaire après un mois passé? La banque populaire ne nous donne plus d' AVS, vraiment on est étouffé on en peut plus". Enfin C.D.J, autre enseignant contractuel conclut en ces termes:"Que Marietou s'imprégne de notre dossier et de notre calvaire dans le paiement de nos pécules. Vivement nous sommes pris au piège avec la Banque Populaire, aucun soutien, aucune AVS. Vivement on souffre le martyre, le pire est que la plupart d'entre-nous sommes pères de famille ".

Au regard de ces réactions pathétiques, force est de souligner l'ampleur du désarroi que traversent ces enseignants dits contractuels dont l'effectif a permis de juguler le manque criard du personnel enseignant.

LIncoln de Baltazar

Content created and supplied by: LincolndeBaltazar (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires