Sign in
Download Opera News App

 

 

BEPC 2022 : avant l'édition des convocations, certains candidats sont interpellés

En Côte d'Ivoire, l'admission des élèves au CP1 n'est pas conditionnée par la possession d'un extrait d'acte de naissance. Du coup, plusieurs enfants entrent au CP1 sans ce précieux document administratif qui donne l'existence légal à un enfant.

Malheureusement, les parents qui scolarisent leurs enfants sans extrait ne se mettent pas jour jusqu'à la classe de CM2. Pour les procédures administratives, l'attribution de numéro matricule par exemple, une date de naissance standard est attribué aux enfants sans extrait afin que le processus puisse suivre son cours. C'est ainsi que des dates de naissance telles que 01/01/2012 ou bien 01/01/2016 sont attribués à certains élèves qui se retrouvent actuellement en classe de troisième.

En faisant les calculs, ces enfants aujourd'hui en classe de troisième et dont les matricules commencent par 18, c'est-à-dire l'année 2018 où ils ont été admis en sixième, ont comme âge 10 ans ou moins, ce qui ne colle pas avec les réalités informatiques ou même avec la réalité simplement. En voici un exemple :

Si vous remarquez bien, cet enfant en classe de troisième est né le 01/01/2016 et son numéro d'extrait est "néant". En faisant le calcul en cette année 2022, cet élève a 6 ans et est en troisième. Ce qui n'est pas vrai.

Alors les responsables de la DSPS interpellent tous les parents dont les candidats au BEPC se retrouvent dans une pareille situation à produire des extraits d'acte de naissance corrects et surtout acceptables pour la régularisation de l'état civil des élèves avant les examens. Sinon si ces informations restent en l'état jusqu'aux examens, les diplômes qui en sortiront seront caducs le jour où les parents se résoudront à régulariser l'état civil de leur progéniture.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

candidats convocations, interpellés l'édition

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires