Sign in
Download Opera News App

 

 

Rentrée scolaire 2021–2022 : Le délégué général de LIDER fait des propositions

Depuis le lundi 13 Septembre 2021, la rentrée scolaire pour le compte de l’année 2021-2022 est effective.

 

En dépit de la volonté de la ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Mariatou Koné, d’entreprendre des reformes allant dans le sens de sa redynamisation, beaucoup reste à faire pour atteindre les résultats escomptés. C’est dans cette optique que Stéphane Vangah, délégué général de liberté et démocratie pour la république (LIDER) a, dons une déclaration, fait des propositions pour une école ivoirienne de qualité.

 

 « L’école semble redevenue en cette rentrée scolaire un enjeu décisif qui anime les débats publics, partout sur les plateaux télé et surtout, sur les réseaux sociaux, chacun s’efforçant de juger l’état de notre système éducatif au regard de quelques finalités qui paraissent essentielles » dira-t-il d’entrée.

 

Puis de poursuivre : « Nous disons qu’on ne pourra construire une nation forte, prête à relever les grands défis de demain qu’en s’assurant que les enfants d’aujourd’hui sont bien formés. Seule une bonne réforme éducative en cette année 2021-2022, qui tiendra compte de la résolution des questions préalables permettra de réaliser ou de renforcer l’unité nationale par une ‘’unification linguistique’’ par l’unité de l’enseignement et le développement des talents. Ce n’est pas tout.

 

Il a, entre autres propositions, souhaité l’instauration de l’anglais, l’informatique, la musique, l’art plastique, et bien d’autres matières dès le cours préparatoire 1ère année. « Dans le primaire, du CP1 au CM2, tous les élèves devraient étudier L’anglais, l’informatique, la musique, l’art plastique, l’économie domestique et l’apprentissage aux métiers manuels selon le standard mondial d’aujourd’hui. Ceci en renforçant l’éducation civique qui est quasiment inexistante aujourd’hui. Au collège, entre la classe de sixième et la classe de troisième, les mêmes matières du primaire seraient approfondies, avec l’ajout d’une langue étrangère moderne ainsi que l’instruction civique et l’éducation sexuelle. Les sciences seraient plus spécialisées entre la physique, la chimie, les sciences de la nature et l’apprentissage aux métiers de la terre, métiers techniques et professionnels.

 

Au lycée, dans la dernière phase de l’enseignement obligatoire entre la seconde et la terminale, nous proposons l’approfondissement des matières sus mentionnés surtout les langues, les mathématiques, les sciences, L’informatique, sans oublier les cours d’arts plastiques et de musique ».

 

 Pour lui, ceci permettra aux futurs diplômés de se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat avec des bases académiques solides.

 

Patrick Méka

 

 

 

 

Content created and supplied by: PatrickMéka (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires