Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire / Affaire mauvaise orientation des bacheliers : le ministre Adama Diawara explique tout

L'orientation des nouveaux bacheliers dans les universités publiques et privées continuent de faire couler salive et encre depuis la publication des résultats par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Pour expliquer le mécanisme de l'orientation des nouveaux bacheliers, le ministre en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, M. Adama Diawara a été invité sur un plateau de télévision Ivoirienne ce dimanche 3 octobre 2021. '' Pour la préinscription, le bachelier indique le type de BAC qu'il a. Pour les unités les universités publiques, le bachelier a quatre choix à faire : 3 choix obligatoires et un optionnel. Ces choix se font dans l'ordre de préférence.'' a indiqué le ministre Diawara.

Poursuivant son explication, il a ajouté qu'après avoir fini avec les universités publiques, il est aussi demandé au bachelier de faire quatre choix au niveau des universités privées, dont trois obligatoires et un optionnel. Une fois cette étape de préinscription bouclée, il revient à la commission d'orientation de siéger. Cette commission commence ses délibérations par les universités publiques.

Pour les universités publiques, la première règle est qu'il faut d'abord que le bachelier choisisse l'université concernée et une filière de formation dans cette université. La seconde règle est l'âge : le bachelier ne doit pas avoir plus de 23 ans; sauf l'université de Man qui a fixé l'âge maximal à 22 ans.

Une fois ces critères ci-dessus remplis, interviennent maintenant les notes obtenues qui sont prises en compte en fonction de la filière choisie. Par exemple, un bachelier sollicitant la filière des Mathématiques-Informatiques, doit avoir les notes mininales suivantes : s'il a le BAC C, il lui sera demandé 12 en mathématiques et 11 en physique-chimie. Pour celui qui sollicite le département de philosophie, il lui sera demandé 12 en philosophie et au moins 10 en français.

Les choix étant faits par les bacheliers, l'on prend la liste de tous ceux qui ont choisi l'université en question, et on vérifie les différents critères. Dès lors , on les classes en fonction de leur note au BAC. Il convient de préciser que les orientations sont en fonction de la capacité d'accueil de la filière sollicitée dans ladite université.

Selon la capacité d'accueil des huit universités et du personnel d'encadrement, l'on se retrouve à un peu plus 19 600 places disponibles. Mais, lors que l'on a eu recours aux critères d'orientation, ce sont un peu plus de 12 900 bacheliers qui remplissaient les conditions d'orientation dans les universités publiques. Vu le manque à gagner, la commission a dû revoir les critères de note sans toutefois descendre en-dessous de 10 pour ne pas faire prime à la médiocrité.

Tel que expliqué, les uns et les autres devront être mieux situés sur les orientations dans les universités publiques ivoiriennes.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

Adama Diawara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires