Sign in
Download Opera News App

 

 

Education: le MENA veut décidément voir clair partout, ce qu'on demande aux enseignants d'une DRENA

Visiblement, eu égard aux nombreuses décisions ministérielles, l'année scolaire 2021-2022, contient assez de restriction imposées aux enseignants pour vraisemblablement, une qualité de qualité comme indiqué dans le thème de ladite année scolaire.

En effet, selon une note de la Direction Régionale de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation de Soubré, DRENA, il est dorénavant demandé aux enseignants du public, de bénéficier d'une autorisation du Directeur Régional de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation, avant d'avoir des heures de vacation dans des écoles privées.

Cette demande d'autorisation dûment signée par les directeur régional de l'éducation, va permettre, certainement, à ce dernier de veiller à la conformité des heures supplémentaires hebdomadaires requises pour lesdits enseignants, et surtout éviter que ces heures supplémentaires n'empiètent sur les plages horaires des concernés dans leurs établissements d'origine. Cette initiative du DRENA de Soubré peut faire cas d'école dans les autres directions de l'éducation nationale à travers le pays.

Rappelons que, selon la circulaire N°778049/DGPES du 13 octobre 1977, les heures supplémentaires hebdomadaires dépendent de la catégorie de l'enseignant. Ainsi, un Professeur agrégé a 5 heures comme heures supplémentaires par semaine, un Professeur de lycée à 6 heures supplémentaires par semaine et un Professeur de collège dispose de 8 heures supplémentaires hebdomadaires.

L'on ose espérer qu'avec les restrictions çà et là imposées aux enseignants , les résultats scolaires connaîtront une amélioration.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires