Sign in
Download Opera News App

 

 

"Soukoutêh, grossesses en milieu scolaire (Roman)" nominé à la 9ème Journée du Manuscrit Francophone

La journée du Manuscrit Francophone est célébrée chaque année pour proumouvoir les meilleures oeuvres francophones. Cette année, Soukoutêh, grossesses en milieu scolaire (Roman) de Lébato Noël Yoroba est nominé à la 9ème Edition du Manuscrit Francophone.

Pour le plaisir de la lecture, voici un extrait du chapitre 4 de cette oeuvre :

"Qui avait eu la brillante idée d'appeler les logements des instituteurs les maisons d'astreinte ? Astreindre, c'est contraindre, obliger, forcer. Voilà qui était clair. Sinon, comment comprendre que Monsieur Adjéhi, fonctionnaire et faiseur de cadres, puisse habitait un tel taudis?

En effet, il vivait dans une case en banco rectangulaire, sans fondation ni sous-bâtiment. Une charpente en chevrons était rattachée au batiment par des fils de fer qui passaient dans des trous percés directement dans le mur. Ce qui permettait aux margouillats et autres bestioles d'y entrer et sortir tout naturellement, vu que cette charpente de fortune ne laissait aucune possibilité d'y poser du plafond. Une mince couche de ciment lisse revêtait le sol, sans bétonnage préalable.

Même posés avec délicatesse, les rares meubles qu'on pouvait y mettre laissaient toujours des trous sur le sol. Ce qui faisait ressembler la terrasse du séjour à un casier d'awalé. Avec l'usure du temps, la toiture s'était muée peu à peu en une passoire qui offrait une vue magnifiquuesur le ciel par endroits, quand il ne pleuvait pas. Et quand il pleuvait alors ? Là, on veillait.

On aurait pu en profiter pour prendre sa douche, étant entendu que le toit-passoire le permettait bien. A propos des portes, c'était plutôt à se demander å quoi elles servaient vraiment.

Assurément, pas pour assurer I'inviolabilité des lieux, ni d'en garantir l'intimité. Mais certainement pour suppléer les rigoles et les lézardes du mur à en parfaire l'aération et la ventilation..."

Content created and supplied by: FatouDeMam (via Opera News )

Manuscrit Francophone Roman Soukoutêh

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires