Sign in
Download Opera News App

 

 

Plan : le programme de coopération 2021-2025 entre la Côte d’Ivoire et l’Unicef passé en revue

La collaboration entre l’organisation du système des Nations Unies et le gouvernement ivoirien par l’entremise du ministère du Plan et du développement pour l’amélioration des conditions de vie des enfants, des jeunes et des femmes est une réalité depuis un moment. Ainsi pour faire l’état des lieux, une revue annuelle conjointe Unicef-gouvernement de Côte d’ivoire a eu lieu ce lundi 5 décembre 2022, au siège de l’institution à Cocody.

 

Le programme de Coopération entre la Côte d’Ivoire et l’UNICEF pour la période 2021-2025 est à sa deuxième année. Et conformément au dispositif de suivi-évaluation de ce programme, une revue conjointe, la deuxième du genre, a été effectuée. Au nom de la ministre du Plan et du développement, Kaba Nialé, le directeur de cabinet Yéo Nahoua a rappelé  les missions conjointes conduites avec succès par son ministère avec la participation de tous les partenaires, du 16 au 21 octobre dernier, dans les régions du Tchologo et du Kabadougou.

 « L’Unicef a appuyé la Côte d’Ivoire pour l’année 2022 avec une enveloppe globale de 62 millions de dollars. Ces ressources ont contribué à renforcer les composantes Santé et VIH ; Education ; Nutrition ; Eau-Hygiène-Assainissement ; Protection de l’Enfant ; Inclusion Sociale et Efficacité du programme.  Ces appuis ont donc permis d’améliorer l’offre de santé, renforcer la nutrition pour les enfants et améliorer l’accès à une éducation inclusive et de qualité pour tous les enfants. Aussi, des actions d’appui à la mise en œuvre de la stratégie d’eau, hygiène assainissement dans les écoles, les structures sanitaires et au niveau des communautés, ont substantiellement amélioré la qualité de vie des populations bénéficiaires», a-t-il affirmé. Toutefois, il a indiqué que les défis sont nombreux puisque la population attend davantage du gouvernement. C’est pourquoi, a-t-il dit, les contraintes relevées et les recommandations formulées cette année 2022 lors des revues sectorielles, permettront d’ajuster les priorités 2023 pour une meilleure satisfaction besoins des populations vulnérables. « Je reste convaincue que les résultats de nos travaux permettront d’améliorer l’efficacité du programme de coopération et l’impact des interventions sur le quotidien des populations cibles», a-t-il déclaré non faire remarquer le programme s’inscrit dans le cadre du PND 2021-2025 qui est l’opérationnalisation de la vision d’une « Côte d’Ivoire solidaire » du président Alassane Ouattara.  

 Le représentant résident de l’UNICEF, Marc Vincent, quant à lui, a fait savoir que ce travail de coordination sous le leadership madame la ministre est rendu possible grâce à la participation des coordonnateurs de programmes qui sont logés au sein de chaque Ministère technique avec lesquels l’UNICEF met en œuvre ses interventions. 

« Le programme de coopération entre l’UNICEF et la Cote d’Ivoire est parfaitement aligné au Plan National de Développement 2021-2025 et appuie la réalisation des droits de l’enfant dans les différentes dimensions. Comme vous le savez, ce programme de coopération, le CPD est décliné chaque année en « Plans de travail annuels »; nous avons au total 9 Plans de travail annuels, qui sont signés avec les Ministères techniques respectifs. Chacun de ces plans sectoriels est développé de façon conjointe et suivi à mi année puis en fin d’année. Les revues sectorielles annuelles ayant été conduites, la revue conjointe de ce jour est l’occasion d’une synthèse », a-t-il expliqué.

 Poursuivant, il a donné des résultats obtenus grâce à ce programme. Dans le domaine des adolescents et des jeunes : plus de 64 000 adolescent-e-s et jeunes ont bénéficié d’opportunités de formation professionnelle; au travers des communautés U-Report, 410 U-Action ont été menées dans des domaines aussi divers que la nutrition, la prévention de la COVID-19 et la promotion de la paix et de la cohésion sociale; près de 2 millions d’adolescents et jeunes, y compris les populations clés, ont été connectés aux services de prévention du VIH en présentiel et au travers des outils digitaux ; presque 140 000 adolescents et jeunes ont été referrés vers des services de santé adaptés à leurs besoins.  

 Dans le domaine de l’éducation : presque 10 000 enfants ont été intégrés dans le système formel dont un tiers au préscolaire et deux tiers dans l’enseignement primaire ; la Stratégie nationale d’éducation inclusive a été adoptée ; les contenus de la plateforme digitale « Mon école à la maison » ont été développés pour tous les niveaux du primaire et du secondaire inferieur et plus de 30 000 enseignants ont utilisé la « Dictée du jour » à travers le territoire national.

Dans le domaine de la santé : Plus de 26 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 ont été reçus en Côte d’Ivoire, dont 16 millions de doses à travers l’initiative COVAX. Grace notamment aux 4 campagnes nationales organisées cette année, plus de 40% de la cible nationale est aujourd’hui complètement vaccinée contre la COVID-19; Plus de 16 millions de doses de vaccins de routine (tous confondus) ont été reçus cette année et ont permis de vacciner 91% des enfants de moins de 1 an. En outre, grâce aux unités SMK appuyées par UNICEF, en 2022, sur 700 nouveau-nés prématurés et de faible poids de naissance, 638 ont survécu, soit un taux de succès de 91%.  

Dans le domaine de la nutrition : les données de nutrition sont à présent intégrées dans le DHIS 2; le draft de la Stratégie Multisectorielle de Nutrition, Alimentation et Developpement de la petite enfance est disponible; selon les données du premier tour, près de 7 millions d’enfants ont bénéficié de la supplémentation en vitamine A et presque 20 000 enfants ont été pris en charge pour le traitement de la malnutrition aigüe sévère.

Dans le domaine de l’eau, hygiène et assainissement : un peu plus de 10 000 ménages supplémentaires disposent de latrines, --ce qui signifie que nous avons déjà atteint la cible fixée pour tout le cycle 2021-2025 !--; 43 écoles ont bénéficié de latrines séparées pour filles et garçons; 5 villages ont bénéficié de systèmes d’alimentation en eau potable, 17 nouvelles pompes à motricité humaine ont été installées et 10 autres réhabilitées.  

Dans le domaine de la protection de l’enfant : A la clôture de l’année 2022 dédiée à la campagne « Une Cote d’Ivoire sans violence faite aux enfants », plus de 5 000 enfants victimes de violences ont été pris en charge par les travailleurs sociaux ; presque 70 000 élèves de CM2 sans extrait d’acte de naissance ont été déclarés à l’état civil ; et plus de 6 000 enfants témoins, infracteurs ou en danger ont bénéficié d’une prise en charge juridico-judiciaire. 

Marc Vincent a affirmé que ces résultats illustrent la volonté et le dynamisme de tous les acteurs pour atteindre des résultats concrets en faveur des enfants. 


Franck Koffi

Content created and supplied by: Franck_K (via Opera News )

Côte d'Ivoire Unicef

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires