Sign in
Download Opera News App

 

 

Ange Patricia Kouame, un exemple palpable pour la scolarisation des jeunes filles

29 millions de fillettes privées d'éducation, 10 millions de filles forcées de se marier à bas âge, 87 millions de filles astreintes au travail, 30 millions de fillettes menacées d'excision, 200 millions de filles manquantes et 70 % des personnes pauvres sont des femmes. Ces chiffres catastrophiques, émanant de Wikipédia, montrent que les petites filles et les adolescentes font face à des difficultés particulières liées notamment à leur condition d'enfant et de personne de type féminin.

Pour faire face à cela, depuis 2012, la journée internationale de la fille ou international Day of the girl est célébrée chaque 11 octobre en vue de soutenir l'amélioration des perspectives d'avenir laissé aux jeunes filles et de sensibiliser l’opinion aux égalités dont elles souffrent en raison de leur sexe comme l'accès à l'éducation, la nutrition, les soins médicaux, le mariage forcé.

Malgré tous ses moyens mis en place, on continue de croire à ces propos caduque et dépourvu comme " la place de la femme est à la cuisine " , " le rôle d'une jeune fille est d'aider sa mère " la femme ne doit pas aller l'école, mais se marier ", " la femme doit s'occuper des tâches ménagères, des enfants, de la famille et assister son homme dans les confins des champs. "

Pour ces personnes, la scolarisation des jeunes filles reste un sujet encore tabou, mieux la jeune fille a pour unique vocation le mariage. Or, la jeune fille tout comme le garçon a droit à l'éducation. C'est l'un des droits fondamentaux de chaque être humain. Dans cet article, l'exemple de plusieurs femmes qui ont impacté le monde et ont apporté leur pierre à l'édifice sera mis en lumière afin de briser l'opinion publique sur la non-scolarisation de la jeune fille.

Ellen Johnson Sirleaf,

née le 29 octobre 1938 à Monrovia (Liberia), est une femme d'État libérienne, présidente de la République du 16 janvier 2006 au 22 janvier 2018. Économiste formée aux États-Unis, elle est la première femme élue au suffrage universel à la tête d'un État africain. Elle est corécipiendaire du prix Nobel de la paix en 2011.

Wangari Maathai,

première femme d’Afrique de l’Est et d’Afrique centrale à avoir obtenu un doctorat, était professeure d’université et militante écologiste et des droits humains. En 1977, elle fonda le Mouvement de la ceinture verte, une organisation non gouvernementale qui encourageait les femmes à planter des arbres pour lutter contre la déforestation et la dégradation de l’environnement.En 2004, elle devint la première femme africaine à recevoir le Prix Nobel de la paix.

S'appuyant sur le parcours brillantissime de ces éminentes femmes, plusieurs jeunes filles sont des modèles pour la scolarisation de la jeune fille comme Ange Patricia Kouame.

Étudiante en Master 2 de communication à l'université mythique Félix houphouet boigny de Cocody, le travail bien fait et la quête de l'excellence sont des mots qui lui tiennent à cœur. Dès son entrée à l'université, elle intègre l'organisation des élèves et étudiants de Côte d'Ivoire où elle est actuellement SFI au campus 1.

Déjà en 2015 après l'obtention du baccalauréat série A2, elle s'engage dans le développement personnel sanctionné par son intégration à African youth forever pour suivre une formation en art oratoire puis devient formatrice plus tard pour donner la chance aux jeunes d'apprendre à s'exprimer correctement devant un auditoire.

Voulant mettre au service ce qu'elle a apprise et reçue, elle crée le Club de Lecture Féminin avec pour vocation de développer le goût de lire, d’échanger autour des livres chez les jeunes filles et de leur permettre d'enrichir leurs connaissances.

Inscrite au CELL (comité des étudiants pour le livre et la lecture) où elle s'exerce à l'écriture poétique, mise en scène et devient secrétaire à l'éducation dudit comité.

En 2018, elle s'inscrit au concours de la création poétique chez les jeunes où elle est lauréate.

3e prix de slam du concours art oratoire flamme linguistique en 2020.

Lauréate en 2020 du concours slam lancé par Chyc Assur pour la promotion de la paix.

Auteure d'un recueil de poèmes intitulé " brin de poésie " elle a participé à plusieurs formations et concours poétique.

À cette rentrée, elle compte organiser un concours d'orthographe dans les lycées et collèges pour rehausser le niveau littéraire des élèves.

Les filles sont des leaders. Les filles sont les actrices du changement. Les filles font le bien et stimulent la croissance dans le monde entier. Elles sont une source essentielle du changement transformateur en faveur de l’égalité des sexes à travers les nouvelles technologies qui sont des outils cruciaux en soutien à leur travail, leur militantisme et leur leadership. La place de la jeune fille n'est pas à la maison, mais plutôt à l'école.


BKHM-Gbapê-13e Apôtre.La lecture nourrit l'âme comme le pain nourrit l'homme. Cliquez sur suivre pour avoir de vraies informations.

Content created and supplied by: BKHM (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires