Sign in
Download Opera News App

 

 

Qui pour entendre le cri du cœur des ex-enseignants contractuels ?

Voilà passé plus de sept mois que ces pères et mères de famille, pour la plupart, recrutés comme des enseignants contractuels au programme social de gouvernement, PSGouv 19, sont sans renumeration depuis janvier 2022. Ils ont travaillé sans relâche à conduire une année académique jusqu'à son terme, parfois dans des conditions de vie très pénibles.

Ces braves enseignants et enseignantes ex-contractuels des établissements primaires et secondaires publics ont vu leur calvaire prendre une issue de résolution avec la signature du décret d'intégration à la Fonction Publique de SEM Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire. Ce décret d'intégration de juin et de juillet, a même fait l'objet d'une communication en Conseil des ministres du 3 août 2022. Mais rien pour abréger le quotidien de ces professionnels du secteur éducation-formation.

Malgré cette bonne nouvelle qui a réjoui les 10300 nouveaux fonctionnaires issus du PSGouv 19, ceux-ci sont toujours dans les cordes de la souffrance car sans argent pour honorer des engagements financiers contractés pendant leur traversé du désert. Chaque jour que DIEU fait, ils regardent tous leur établissement bancaire pour voir si les autorités compétentes ont donné le ''OK'' pour le paiement des mois de pécule d'avant la signature du décret d'intégration. Cette manne financière, quoiqu'on le dit, pourrait être salvatrice pour beaucoup. C'est pourquoi, ils se posent l'interrogation de savoir <<qui pour entendre le cri de cœur des ex-enseignants contractuels ?>>.

ANGRA Lazare

Content created and supplied by: ANGRALazare (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires