Sign in
Download Opera News App

 

 

De retour à leurs postes de travail, plusieurs instituteurs face au danger et à la désolation

Serpents, casses de domicile, vols de biens personnels... Voici quelques surprises désagréables qu'ont eues des instituteurs rentrés chez eux après plusieurs semaines d'absences et de repos, loin de leurs postes de travail respectifs.

Avec la rentrée scolaire du lundi dernier, des instituteurs qui ont regagné leurs postes ont relaté sur des forums qui leur sont dédiés, des faits pour le moins surprenants.

La plupart des événements ont eu lieu à l'intérieur du pays. Des serpents qui se sont incrustés dans des domiciles, ou dans des cours d'école, des casses et cambriolages de tout genre avec expropriation à l'appui, voici des surprises désagréables auxquelles ont du faire face plusieurs enseignants de l'intérieur du pays.

Ils ont posté des photos de reptiles dangereux qu'ils furent contraints de tuer. De Touba à Lakota en passant par Gagnoa etc...

Imaginez la surprise de découvrir un reptile de taille considérable dans un domicile, ça fait froid dans le dos.

Parmi les reptiles tués, celle qui retient l'attention, c'est l'énorme python tué en pleine ville de Gagnoa au niveau du CAFOP pendant le désherbage du site. L'animal de plusieurs mètres a effrayé les élèves-maîtres qui n'ont eu d'autre choix que d'agir en conséquence.

D'autres enseignants se sont plaints des vols à leur domicile. Presque tous leurs biens ont été emportés par des malfrats.

Bon courage à tous ces enseignants. Des primes de risque devraient leur être attribuées dans certains endroits reculés quand on y regarde de plus près. Cela freinera peut être la ruée de ces derniers vers Abidjan et les grandes villes du pays.


JMD

Cliquez sur suivre en haut de l'écran à votre droite pour ne rien rater.

Content created and supplied by: JMDinfos (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires