Sign in
Download Opera News App

 

 

Infrastructures scolaires et hydrauliques, ce qui a été fait pour le Gbêkê dans le cadre du PCN-CI

La salle de conférence de la préfecture de région de Bouaké a abrité le vendredi 28 Mai 2021 un atelier d'information et formation du corps préfectoral, des élus des agents des collectivités territoriales et des homologues de la région de Gbêkê. Cet atelier a réuni des membres du Comité conjoint de coordination du projet de développement des ressources humaines pour le renforcement de l’Administration locale dans les zones Centre et Nord (PCN-CI). Ces travaux qui se situent dans sa phase 2 ont été l’occasion pour experts et acteurs de ce comité de faire le bilan des acquis dudit projet . Réunion consacrée à l’approbation du plan de travail et du cadre logique du projet ainsi qu’à celle du cadre organique des homologues, le renforcement des capacités de l'administration locale et la fourniture des services de base dans les localités affectées par le conflit.

Ce projet impliquant les Etats de Côte d’Ivoire et du Japon à travers sa coopération la JICA a pour but de restaurer et d’améliorer les services de base dans les parties Centre et Nord du pays à travers le développement des ressources humaines. C’est le résultat d’une convention signée par les parties ivoirienne et japonaise le 29 août 2013. Afin d’assurer une meilleure réalisation de ce Projet, dont l’objectif est essentiellement de promouvoir le développement de modèles de systèmes de fourniture de services de base dans les zones affectées par le conflit au Centre et au Nord de la Côte d’Ivoire, le protocole d’accord a prévu le Comité Conjoint de Coordination (CCC), a expliqué Benjamin Effoli, Directeur de Cabinet du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Représentant le ministre Diomandé Vagondo.

Celui-ci a rassuré le Comité quant à la détermination du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité à respecter les obligations qui incombent à l’Etat Ivoirien dans le cadre de ce projet et à garantir une pleine application des résolutions qui seront issues de cette première réunion. Notons que le projet dans sa phase 2 concerne le volet éducation et celui de l’hydraulique du Gbêkê. Prévu pour 3 ans, il portera sur la réhabilitation de bâtiments d’écoles primaires et l’amélioration de la gestion des écoles par le Comité de gestion scolaire (COGES) à travers plusieurs modules.

Content created and supplied by: N.Devinci (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires