Sign in
Download Opera News App

 

 

Le calvaire des étudiants de Korhogo à l’heure du repas

Quand sonne l’heure du repas, c’est un véritable parcours du combattant qui s’engage pour les étudiants de Korhogo notamment pour ceux qui habitent la cité universitaire et ceux qui sont dans les amphithéâtres et qui doivent faire une randonnée sous l’en chaud soleil. Juste à côté de ces bâtiments qui hébergent des centaines d’étudiants, le réfectoire commis à la restauration des étudiants est généralement ouvert de 10:30 à 14:30 et dans la soirée de 17:00 à 19:00. 


À côté de cette organisation temporelle que le service s’efforce à respecter, un problème se dresse: la capacité de satisfaction des étudiants et la rapidité dans le service. En effet, ces heures dédiées à la restauration des étudiants correspondent malheureusement à des heures de pointes indicibles. A partir de 11:30 c’est un rang infernal qui se dresse devant les locaux du restaurant.


Un service lent et désorganisé

La lenteur du service et la capacité restreinte des personnes allouées au service ralentit la distribution de la nourriture aux étudiants sont significatives. Résultat, de longs rangs à n’en point finir fait perdre patience aux clients. Filles et garçons, tous passent par ce périple avant d’être servis. Il faut surtout être courageux avant d’être satisfait. Chaque jour de la semaine, les matins comme les soirs, c’est le même scénario. Pourtant, la solution la plus simple pour y remédier serait de mettre en service le deuxième self pour garantir un service plus étendu, plus efficace et moins sous pression. On ignore pourquoi le service restauration de l’université n’y pense toujours pas. Toujours est-il qu’aux heures du repas, les étudiants sont soumis à un réel combat de nerfs et d’endurance. 

(Le restaurant de l’université de Korhogo)

Dans de telles circonstances, l’heure du manger fait toujours peur. Il y a de quoi. Pour chercher à manger en ville, c’est tout un autre problème. Les restaurants de dehors sont forts éloignés de l’université. Certains s’en retrouvent même découragés.


Un étudiant pour vous !

Abonnez-vous pour plus de contenus !

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

korhogo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires